L'OMC scelle son premier accord sur le commerce mondial

samedi 7 décembre 2013 09h19
 

par Randy Fabi

NUSA DUA, Indonésie (Reuters) - L'Organisation mondiale du Commerce (OMC) a scellé samedi un accord qualifié d'historique sur le commerce mondial, le premier depuis sa création il y a près de 19 ans, en janvier 1995.

Réunis à Bali depuis mardi, les ministres des 159 Etats membres de l'organisation ont adopté à l'unanimité un ensemble de réformes sur la facilitation des échanges, l'agriculture et le développement.

Le cycle de négociations dit de Doha, dans lequel s'inscrivait cette conférence ministérielle en Indonésie, a été lancé en 2001 mais n'avait à ce jour débouché sur aucune avancée concrète.

Plusieurs responsables jugeaient qu'un échec inciterait les Etats membres à privilégier les accords bilatéraux ou régionaux sur le modèle du partenariat transpacifique actuellement négocié par Washington avec 11 pays d'Asie-Pacifique, ou du partenariat transatlantique entre l'Union européenne et les Etats-Unis.

L'accord, qui doit encore être approuvé par chaque pays membre, est intervenu après la levée de l'objection de dernière minute que Cuba, soutenu par le Venezuela, la Bolivie et le Nicaragua, avait présentée la veille.

La Havane demandait que les Etats-Unis lèvent l'embargo mis en place depuis un demi-siècle contre l'île des Caraïbes et condamné à 22 reprises par les Nations unies. Un compromis sur la formulation a été finalement trouvé avec Washington.

Avant le coup de sang cubain, c'est surtout l'Inde qui était source de préoccupation pour les diplomates. Le gouvernement de New Delhi insistait pour conserver le droit de mettre en oeuvre un programme d'aides alimentaires censées assurer à quelque 800 millions de personnes les moyens de se nourrir, une politique contraire aux règles de l'OMC plafonnant les aides à l'agriculture à 10% de la production.

Le problème a été résolu par la promesse de rechercher une solution durable dans un délai de quatre ans.   Suite...

 
L'Organisation mondiale du Commerce (OMC), dirigée depuis septembre par le Brésilien Roberto Azevedo (au centre), a scellé samedi un accord qualifié d'historique sur le commerce mondial, le premier depuis sa création il y a près de 19 ans, en janvier 1995. Réunis à Bali depuis mardi, les ministres des 159 Etats membres de l'organisation ont adopté à l'unanimité un ensemble de réformes sur la facilitation des échanges, l'agriculture et le développement. /Photo prise le 7 décembre 2013/REUTERS/Edgar Su