December 6, 2013 / 5:22 PM / 4 years ago

Les Bourses européennes ont terminé en nette hausse

3 MINUTES DE LECTURE

LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en nette hausse vendredi, rassurées par les chiffres solides de l'emploi aux Etats-Unis après quatre séances consécutives de repli.

L'économie américaine a créé 203.000 postes en novembre, 23.000 de plus qu'attendu en moyenne, et le taux de chômage est tombé de 7,3% à 7,0%, son plus bas niveau depuis cinq ans.

Prudents avant ces chiffres, les indices européens ont nettement progressé après leur publication. À Paris, le CAC 40 a terminé sur un gain de 0,72% à 4.129,37 points. Le Footsie britannique a pris 0,83% et le Dax allemand 0,96%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 progressait de 0,91% et le FTSEurofirst 300 de 0,72%.

Sur l'ensemble de la semaine, le CAC 40 a perdu 3,86%, sa plus forte baisse hebdomadaire depuis mi-juin 2013, et le FTSEurofirst 300 a abandonné 2,65%.

Au moment de la clôture en Europe, Wall Street était aussi orientée à la hausse, après cinq clôtures d'affilée dans le rouge. Le Dow Jones gagnait 0,95%, le Standard & Poor's 500 0,93% et le Nasdaq Composite 0,7%.

Malgré la baisse du chômage américain, la majorité des observateurs estiment que la Fed n'engagera pas dès ce mois-ci la réduction progressive (le "tapering") de ses achats d'obligations.

"Je ne pense que la Fed soit très pressée de faire quoi que ce soit en l'absence d'inflation. Quelques bons chiffres sur l'emploi ne suffisent pas à prouver que nous sommes sortis d'affaires", explique Michael Marrale, responsable de la recherche d'ITG à New York.

Publiées simultanément à celles de l'emploi, les statistiques des revenus et dépenses des ménages ont en effet montré que les prix à la consommation restaient contenus.

Du côté des valeurs, le géant suisse de l'alimentation Nestlé a gagné 1,09%, la plus forte contribution à la hausse du FTSEurofirst 300, après la vente de sa participation de 10% dans son compatriote Givaudan (-2,1%).

L'Oréal, dont Nestlé possède 29,5%, a gagné 3,64%, la plus forte hausse du CAC 40.

A la baisse, STMicroelectronics a cédé 1,74% après l'annonce de sa prochaine sortie de l'indice phare de la place parisienne au profit d'Alcatel-Lucent (+0,76%).

Les statistiques américaines profitent aussi au dollar, qui regagne du terrain face au yen. Mais son rebond face à l'euro a été très bref, la monnaie unique européenne profitant de la hausse des taux courts au lendemain de la réunion mensuelle de la Banque centrale européenne (BCE). L'euro a ainsi touché le seuil de 1,37 dollar.

Sur le marché pétrolier, le Brent a repassé le seuil des 111 dollars le baril, bénéficiant lui aussi de l'embellie sur l'emploi aux Etats-Unis.

Marc Angrand pour le service français, édité par Nicolas Delame

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below