5 décembre 2013 / 17:33 / il y a 4 ans

Les Bourses européennes terminent en baisse

LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en baisse jeudi, tandis que l'euro gagnait du terrain, la décision de la Banque centrale européenne (BCE) de laisser ses taux directeurs inchangés ayant déçu certains investisseurs.

La BCE a dit qu'elle s'attendait à une inflation en zone euro bien inférieure à ses objectifs au cours des deux prochaines années et a confirmé qu'elle était prête à agir si nécessaire pour renforcer une reprise atone.

À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 1,17% à 4.099,91 points. Le Footsie britannique cède 0,18% et le Dax allemand 0,61%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a perdu 1,29%.

A la clôture en Europe, les grands indices américains cèdent environ 0,3%.

Outre le statu quo de la BCE, des indicateurs américains finalement jugés mitigés ont pesé sur le dollar et sur les actions de deux côtés de l'Atlantique.

L'économie américaine a enregistré au troisième trimestre une croissance nettement plus forte qu'initialement estimé. Toutefois, cette révision en hausse est surtout liée à une accumulation de stocks par les entreprises, ce qui risque de peser sur la croissance dans l'avenir, et la consommation est restée morose, selon la deuxième estimation du département du Commerce.

"Le chiffre global sera probablement étudié très attentivement et ne devrait pas créer une réaction de marché aussi forte que celle à laquelle on pourrait s'attendre étant donné l'ampleur de l'ajustement à la hausse", dit Fred Dickson, responsable de la stratégie chez D.A. Davidson & Co. "A première vue, il a l'air bon, mais si on creuse un peu, il ne l'est pas tant que cela."

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont, de leur côté, enregistré leur troisième baisse d'affilée lors de la semaine au 30 novembre, diminuant de 23.000 à 298.000.

Sur le front des valeurs en Europe, la distribution marque le pas, pénalisée notamment par le recul de Tesco (-2%). Dans le sillage du groupe britannique, l'indice sectoriel lâche 1,6%, plus forte baisse sectorielle.

Sur le marché des changes, l'euro est monté à un plus haut d'un mois contre le dollar, à 1,3650, et à un plus haut de quatre ans contre la couronne norvégienne, à 8,4210, après la décision de la banque centrale de Norvège de repousser d'un an toute hausse de ses taux.

Quand au dollar, il perd environ 0,4% contre un panier de devises et est repassé sous la barre des 103 yens, victime de prises de profits.

Sur les marchés de taux, le rendement des obligations du Trésor américain à 10 a atteint un plus haut de trois mois, à 2,8625%, et les rendements de la dette souveraine allemande ont atteint des pics de sept semaines faute de signal d'un prochain assouplissement de la politique monétaire de la BCE.

Le pétrole léger texan profite encore du recul des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière, tandis que le Brent perd du terrain.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below