Kering choisit de céder La Redoute à ses dirigeants

mercredi 4 décembre 2013 20h53
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Kering a annoncé mercredi avoir opté pour le projet de reprise de La Redoute par ses dirigeants et être entré en négociations exclusives avec Nathalie Balla, PDG de l'entreprise, et Eric Courteille, secrétaire général de sa maison-mère Redcats.

Le projet, déposé en fin de semaine dernière seulement, a eu la préférence de François-Henri Pinault, PDG de Kering qui boucle ainsi sa sortie de la distribution après la cession du Printemps, de Conforama, de ses activités américaine et nordique de vente à distance et la mise en Bourse de la Fnac.

Le tandem l'a emporté face à la société foncière Altarea-Cogedim, au fonds américain The Gores Group ainsi qu'à un entrepreneur du Nord.

La cession se fera pour un euro symbolique, Kering s'étant engagé à recapitaliser l'entreprise déficitaire, lui apportant les sommes nécessaires à la modernisation de son outil industriel, à la couverture des pertes des prochaines années et au financement des mesures de reconversion des salariés, qui redoutent un plan social pouvant dépasser les 700 emplois.

Les pouvoirs publics, par la voix du ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg, et la maire de Lille Martine Aubry étaient montés au créneau pour demander à Kering de choisir un repreneur à même d'assurer la pérennité de l'entreprise.

Kering, qui dit avoir injecté plus de 400 millions d'euros dans sa filiale de vente à distance depuis 2008, est prêt, selon des sources proches du dossier, à la recapitaliser à hauteur d'au moins 300 millions d'euros.

Sans donner de montant précis, François Henri-Pinault a déclaré dans une interview au Figaro que "la somme exacte (serait) fixée au terme des négociations".

"C'est une somme très importante, à la hauteur des enjeux", a-t-il ajouté.   Suite...

 
François-Henri Pinault, PDG de Kering. Le géant français du luxe a opté pour le projet de reprise de La Redoute par ses dirigeants et est entré en négociations exclusives avec Nathalie Balla, PDG de l'entreprise, et Eric Courteille, secrétaire général de sa maison-mère Redcats. /Photo prise le 22 mars 2013/REUTERS/Jacky Naegelen