2013, coup d'arrêt à une décennie flamboyante pour StanChart

mercredi 4 décembre 2013 12h16
 

par Steve Slater

LONDRES (Reuters) - Standard Chartered a prévenu mercredi que 2013 mettrait sans doute un terme à 10 années de bénéfices record, en raison de pertes en Corée, d'un ralentissement de ses marchés asiatiques et d'une réglementation devenue plus stricte.

L'action perd 6,6% en matinée, soit la plus forte perte de l'indice FTSEurofirst 300, après avoir inscrit un plus bas de 16 mois, tandis que l'indice des bancaires européennes perd 0,85% dans le même temps, la plus forte perte sectorielle à ce stade de la journée.

Standard Chartered, qui réalise plus de 90% de ses profits en Asie, en Afrique et au Moyen-Orient, a dit que le bénéfice d'exploitation de la banque de détail devrait diminuer de 10% au moins, en raison de problèmes en Corée, tandis que le bénéfice de la banque de gros devrait avoir stagné, aboutissant à un recul du bénéfice dans son ensemble.

"Nous avons observé un ralentissement important ce quatrième trimestre, surtout dans les marchés financiers", a dit le directeur financier Richard Meddings.

La croissance du haut du bilan est devenu le principal souci de la banque, observe l'analyste Gary Greenwood de Shore Capital, ajoutant que de nouvelles exigences de fonds propres feront qu'il sera difficile pour l'établissement de progresser à court terme au niveau du rendement des fonds propres.

CONFIANCE POUR LE LONG TERME

De fait, la banque a annoncé que son revenu cette année serait sans doute du même ordre que celui de 2012, alors que les analystes anticipaient une hausse de l'ordre de 4%.

Après un ralentissement des marchés financiers amorcé en août, le quatrième trimestre est en retrait par rapport au précédent, observe Meddings. L'activité sur les taux a particulièrement souffert des incertitudes qui affectent l'évolution des taux d'intérêt en général.   Suite...

 
Standard Chartered, qui prévoit un revenu 2013 du même ordre que celui de 2012 alors que les analystes anticipaient une hausse de l'ordre de 4%, a prévenu que 2013 mettrait sans doute un terme à 10 années de bénéfices record, en raison de pertes en Corée, d'un ralentissement de ses marchés asiatiques et d'une réglementation devenue plus stricte. /Photo prise le 5 mars 2013/REUTERS/Bobby Yip