Bon mois de novembre pour l'automobile aux Etats-Unis

mercredi 4 décembre 2013 07h36
 

DETROIT (Reuters) - Les ventes de pick-ups ont continué de porter le marché américain en novembre et les trois constructeurs automobiles de Detroit ont fait mieux que prévu, mais ni Ford ni General Motors n'est parvenu à en tirer profit, les investisseurs craignant un ralentissement dès 2014, en raison notamment d'un niveau de remises qu'ils jugent trop élevé.

Chrysler Group a annoncé un bond de 16% de ses ventes de véhicules aux Etats-Unis le mois dernier, à 142.275 unités. General Motors a fait état d'une hausse de 14% à 212.060 et Ford a vu ses ventes progresser de 7% à 190.449.

La filiale de Fiat a indiqué que ce mois était son meilleur novembre depuis 2007, avant l'effondrement de 2008.

Les ventes américaines ont touché un point bas en 2009, tombant à 10,4 millions d'unités annuelles. Elles sont revenues l'année dernière à 14,5 millions.

En novembre, elles ont atteint un rythme annuel de 16,41 millions, un niveau sans précédent depuis février 2007.

Les analystes interrogés par Thomson Reuters prévoyaient en moyenne un marché américain à 15,75 millions de véhicules en données annualisées.

Le marché dans son ensemble a été soutenu par des rabais et autres incitations qui ont atteint en moyenne 2.500 dollars par véhicule.

"Il ne fait pas de doute que le secteur a été super agressif à l'approche de la saison des fêtes et pendant le week-end de Thanksgiving", a déclaré Jonathan Browning, directeur général de VW of America.

En Bourse, Ford a cédé 2,38% à 19,61 dollars tandis que General Motors a perdu 2,48%.   Suite...

 
Les ventes de pick-ups ont continué de porter le marché américain en novembre et les trois constructeurs automobiles de Detroit ont fait mieux que prévu, mais ni Ford ni General Motors n'est parvenu à en tirer profit, les investisseurs craignant un ralentissement dès 2014, en raison notamment d'un niveau de remises qu'ils jugent trop élevé. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Thayer