Cinq banques sanctionnées en Europe pour manipulation de taux

mardi 3 décembre 2013 23h01
 

BRUXELLES (Reuters) - Les autorités européennes de la régulation de la concurrence ont décidé d'infliger des amendes à cinq banques soupçonnées d'avoir manipulé les taux Tibor et le taux Libor du yen, a-t-on appris mardi d'une source proche de la procédure.

Selon une autre source, les cinq banques seraient Barclays, Royal Bank of Scotland, Deutsche bank, Citigroup et JPMorgan.

Le montant des sanctions devrait atteindre 1,5 milliard d'euros, un niveau conforme à celui des amendes infligées par les autorités américaines et britanniques dans des cas similaires.

Les banques qui ont reconnu les faits ont bénéficié d'une remise de 10% sur le montant de leur amende. UBS, qui a averti les autorités, ne sera pas pénalisée, a dit l'une des sources.

Le commissaire européen à la concurrence Joaquin Almunia devrait officialiser la décision mercredi à 10h30 GMT.

Aucune des banques impliquées n'a accepté de commenter l'information.

Foo Yun Chee, Nicolas Delame pour le service français

 
Les autorités européennes de la régulation de la concurrence ont décidé d'infliger des amendes à cinq banques soupçonnées d'avoir manipulé les taux Tibor et le taux Libor du yen, a-t-on appris mardi d'une source proche de la procédure. Selon une autre source, les cinq banques seraient Barclays, Royal Bank of Scotland, Deutsche bank, Citigroup et JPMorgan. /Photo d'archives/REUTERS/Enny Nuraheni