Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à la mi-séance

mardi 3 décembre 2013 12h58
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris, en forte baisse à la mi-journée, les investisseurs préférant rester à l'écart d'un marché qui a déjà bien progressé depuis le début de l'année, dans l'attente d'annonces des grandes banques centrales : Livre beige de la Fed mercredi et décisions de politique monétaire de la BoE et de la BCE jeudi.

A 12h26, l'indice CAC 40 recule de 1,55% à 4.219,54 points, toutes ses composantes évoluant en baisse, mais affiche encore un gain d'environ 16% depuis le début de l'année.

* Le SECTEUR européen des RESSOURCES DE BASE (-1,77%) enregistre la plus forte baisse sectorielle en Europe dans le sillage des prix des métaux (-0,4% pour le cuivre) sur fond de craintes d'une baisse de la demande mondiale.

ARCELORMITTAL perd 2,41%. Hors CAC, APERAM lâche 2,49% et ERAMET 2,14%.

* Les VALEURS CYCLIQUES sont dans leur ensemble pénalisées par les interrogations liées à l'avenir des politiques monétaires des banques centrales alors que le net rebond de l'indice PMI de l'activité manufacturière en novembre aux Etats-Unis, à un plus haut de 20 mois, a relancé les craintes d'un ralentissement du programme de rachats d'actifs de la Fed dès janvier plutôt qu'en mars.

GEMALTO cède 2,31%, LEGRAND 1,9% et SCHNEIDER ELECTRIC 1,88%. L'indice Stoxx de l'automobile abandonne 1,55% et celui de la construction 1,36%.

* RENAULT (-3,9%) accuse la plus forte baisse du SBF 120, également pénalisé par des prises de bénéfices, note un vendeur actions rappelant que le constructeur automobile français partenaire du japonais Nissan avait progressé de 14% depuis le 5 novembre avec la hausse de la Bourse de Tokyo (+10%).

Par ailleurs, Exane BNP Paribas a repris la couverture de la valeur avec une recommandation à "sous-performance".

* Le SECTEUR TÉLÉCOMS français est fragilisé par l'annonce de Free, la filiale de téléphonie du groupe ILIAD, qui entend facturer la 4G dans son forfait mobile au même prix que la 3G et espère ainsi couper l'herbe sous le pied de ses concurrents.   Suite...

 
Pénalisé par des prises de bénéfices, Renault (-3,9%) accuse la plus forte baisse du SBF 120 vers 12h25, quand le CAC 40 recule, lui, de 1,55% à 4.219,54 points. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau