ThyssenKrupp sort des Etats-Unis et augmente son capital

dimanche 1 décembre 2013 16h36
 

par Maria Sheahan et Tom Käckenhoff

FRANCFORT (Reuters) - ThyssenKrupp tourne enfin la page de son expansion ratée aux Etats-Unis et compte sur un projet d'augmentation de capital pour lever jusqu'à un milliard d'euros et assainir ainsi sa situation financière.

Le numéro un allemand de l'acier, dont l'empire s'étend de la construction navale aux ascenseurs, a annoncé vendredi soir la vente de son aciérie de Calvert, dans l'Alabama, à ses concurrents ArcelorMittal et Nippon Steel & Sumitomo Metal pour 1,55 milliard de dollars (1,1 milliard d'euros).

L'appel au marché, annoncé dans la foulée, lui permettra d'augmenter son capital de jusqu'à 10% afin de renforcer son bilan et de réduire la dette.

ThyssenKrupp cherchait depuis plus de 18 mois un repreneur pour sa filiale Steel Americas qui, outre le site de Calvert, comprend une aciérie au Brésil.

Ce foyer de pertes était devenu un boulet pour le groupe et l'empêchait de réaliser sa levée de fonds, mais la vente de la seule aciérie de Calvert n'était pas ce qu'espérait le président du directoire Heinrich Hiesinger puisque ThyssenKrupp, de fait, conserve ses 73% dans CSA au Brésil.

Heinrich Hiesinger, qui a pris la tête du groupe en 2011, a demandé du temps pour atteindre ses objectifs.

"Quand vous restructurez une entreprise qui s'est enfoncée depuis de longues années dans une crise profonde, il faut aussi des années pour la remettre sur pied", a-t-il fait valoir lors d'une conférence de presse samedi.

Le patron de Thyssenkrupp entend recentrer le sidérurgiste sur des produits à plus forte marge que l'acier brut et sur les services, mais il a dû faire face à une détérioration continue de la situation financière du groupe.   Suite...

 
ThyssenKrupp, n°1 allemand de l'acier, compte sur un projet d'augmentation de capital pour lever jusqu'à un milliard d'euros et assainir ainsi sa situation financière. /Photo prise le 29 novembre 2013/REUTERS/Ina Fassbender