Le chômage allemand au plus haut depuis avril 2011

jeudi 28 novembre 2013 12h08
 

par Michelle Martin

BERLIN (Reuters) - Le chômage en Allemagne a atteint en novembre son plus haut niveau depuis deux ans et demi, montrent les statistiques officielles publiées jeudi, au lendemain de la présentation de l'accord de coalition conclu par la chancelière Angela Merkel, qui prévoit entre autres l'instauration d'un salaire minimum.

Le nombre de demandeurs d'emploi a augmenté de 10.000 en un mois, sa quatrième hausse consécutive, à 2,985 millions en données corrigées des variations saisonnières, a précisé l'Office fédéral du travail. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient une hausse de 1.000 seulement.

Plusieurs des plus grandes entreprises d'Allemagne ont annoncé ces dernières semaines des plans de réduction de leurs effectifs, à l'instar du groupe de construction et d'équipements industriels Bauer, qui entend réduire les siens de 3%, ou du géant de l'énergie RWE, qui veut supprimer plusieurs milliers de postes.

Les salariés d'EADS craignent de leur côté que la réorganisation des activités de défense et aérospatiale du groupe ne conduise à des milliers de suppressions d'emploi.

Malgré la remontée récente du nombre de demandeurs d'emploi, le taux de chômage allemand reste inchangé à 6,9%, proche de son plus bas niveau depuis la réunification du pays en 1990 et très loin de celui de 12,2% enregistré dans l'ensemble de la zone euro.

Plusieurs instituts d'études économiques estiment néanmoins que la création d'un salaire minimum national de 8,50 euros brut de l'heure prévue par l'accord de coalition conclu entre la CDU d'Angela Merkel et le Parti social-démocrate (SPD) pourrait se traduire par des suppressions d'emploi.

LA POPULATION ACTIVE AU PLUS HAUT

"Les chiffres d'aujourd'hui soulignent clairement que le marché du travail est arrivé à son niveau naturel de chômage", estime Carsten Brzeski, économiste senior d'ING.   Suite...

 
LE CHÔMAGE EN ALLEMAGNE