Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

mercredi 27 novembre 2013 18h25
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mercredi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en hausse à la suite de l'accord en Allemagne entre la CDU d'Angela Merkel et le SPD en vue d'une 'grande coalition' devant permettre à la chancelière allemande de former son troisième gouvernement avant Noël.

L'indice CAC 40 a fini en hausse de 0,36% à 4.293,06 points.

* De nombreuses VALEURS CYCLIQUES ont profité de la hausse du moral des ménages allemands, qui a atteint un nouveau plus haut niveau depuis six ans, laissant espérer une hausse de la demande intérieure.

ARCELORMITTAL a pris 2,28% à 12,555 euros, plus forte hausse du CAC 40, SCHNEIDER ELECTRIC 1,6% à 62,35 euros, LEGRAND 1,47% à 40,595 euros et ALSTOM 1,03% à 26,55 euros. L'indice Stoxx du secteur des ressources de base (+1,11%) a fini en tête des hausses sectorielles en Europe et celui de l'automobile a grimpé de 0,75%.

* Ce regain de confiance a également bénéficié aux valeurs FINANCIÈRES, SOCIÉTÉ GÉNÉRALE s'octroyant 1,31% à 41,995 euros, AXA 0,92% à 19,165 euros, CRÉDIT AGRICOLE 0,84% à 8,904 euros et BNP PARIBAS 0,24% à 54,96 euros. L'indice Stoxx du secteur bancaire européen a progressé de 0,9%.

* EADS a avancé de 1,63% à 52,37 euros, le quotidien allemand Handelsblatt ayant rapporté que le groupe européen d'aéronautique et de défense estimait à 690 millions d'euros les économies potentielles liées à sa réorganisation.

* ESSILOR (+1,35% à 76,59 euros) a annoncé l'acquisition de 50% de Xiamen Yarui Optical Company Ltd, le leader chinois des lunettes solaires de milieu de gamme, qui a réalisé un chiffre d'affaires d'environ 42 millions d'euros en 2012 et emploie 850 personnes. Le montant de la transaction n'a pas été précisé.

* VIVENDI (+0,91% à 18,765 euros) a annoncé la nomination d'Arnaud de Puyfontaine à la direction de ses activités médias et contenus et la future scission de ses activités mobiles SFR.

* A rebours de tendance, ACCOR a chuté de 7,48% à 31,05 euros, le groupe hôtelier accusant la plus forte baisse du SBF 120 dans des volumes ayant représenté 6,5 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois après l'annonce d'une réorganisation de ses activités.   Suite...

 
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS