November 27, 2013 / 12:22 PM / 4 years ago

Generali laisse entrevoir une hausse de son dividende

4 MINUTES DE LECTURE

L'assureur Generali s'est fixé pour objectif d'augmenter progressivement son dividende au fur et à mesure que sa stratégie de cessions d'actifs et de réductions de coûts, qui vise à réduire sa dette, portera ses fruits. /Photo d'archives/Charles Platia

par Gianluca Semeraro

LONDRES (Reuters) - L'assureur Generali s'est fixé pour objectif d'augmenter progressivement son dividende au fur et à mesure que sa stratégie de cessions d'actifs et de réductions de coûts, qui vise à réduire sa dette, portera ses fruits.

Le groupe italien, troisième capitalisation boursière du secteur en Europe, a annoncé au début de l'année vouloir améliorer sa rentabilité en se séparant d'actifs jugés non stratégiques pour se recentrer sur les métiers de l'assurance. Il a déjà engrangé 2,4 milliards d'euros de produits de cessions.

Lors d'un point sur le recentrage mercredi, son administrateur délégué, Mario Greco, a annoncé que la nouvelle stratégie dégagerait à terme environ deux milliards d'euros par an susceptibles d'être consacrés à l'augmentation du dividende et à des investissements sur des marchés à forte croissance.

Il a notamment évoqué son intention d'accroître la présence du groupe en Pologne, au Brésil et en Asie.

"Notre priorité était de régler le problème des fonds propres et c'est pourquoi nous avons avancé rapidement sur la voie des cessions d'actifs" a-t-il dit mercredi à la presse lors d'une conférence téléphonique.

"Une fois atteints nos objectifs de fonds propres, nous pourrons commencer à parler d'une politique de hausse progressive des dividendes", a-t-il dit, ajoutant qu'il s'attendait à une augmentation d'ici 2015.

Generali a versé à ses actionnaires un dividende de 0,20 euro par action au titre des résultats 2012, comme l'année précédente.

L'action en Nette Hausse à Milan

Le groupe a relevé son objectif d'économies à 750 millions d'euros d'ici 2015 et un milliard d'ici 2016. En janvier, Mario Greco avait évoqué 600 millions d'économies. Ces économies seront réalisées par le biais d'une rationalisation des activités et aucune réduction importante des effectifs n'est envisagée, a déclaré l'administrateur délégué.

Le groupe souhaite par ailleurs réduire son portefeuille de dettes souveraines italiennes à 55 milliards d'euros d'ici la fin de l'année, contre 58,5 milliards en 2012.

L'action Generali gagnait 1,75% à 16,88 euros en Bourse de Milan à 11h49 GMT, alors que l' indice sectoriel européen de l'assurance ne progressait que de 0,65%. Le titre du groupe italien a gagné environ 30% depuis un an.

Generali a confirmé viser un rendement des fonds propres de 13% d'ici 2015 et un ratio de solvabilité aux normes "Solvabilité I" de plus de 160%, contre 152% fin octobre.

Son ratio d'endettement devrait parallèlement tomber sous 35% d'ici 2015, contre environ 40%. Sa dette atteignait 50,2 milliards d'euros fin septembre.

La performance de Generali au quatrième trimestre a été stable par rapport à celles des trimestres précédent, a-t-il ajouté.

Standard & Poor's a annoncé mardi soir avoir placé la note du groupe de Trieste sous surveillance avec implication négative dans l'attente d'une évaluation de son exposition à la dette souveraine italienne.

Avec Lisa Jucca, Juliette Rouillon et Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below