Polémique sur la retraite-chapeau de Philippe Varin

mercredi 27 novembre 2013 16h14
 

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - La retraite-chapeau prévue par PSA Peugeot Citroën pour son président Philippe Varin suscite la polémique, le constructeur automobile ayant provisionné 21 millions d'euros alors qu'il est en difficulté financière et en restructuration.

La CGT, sur son site internet, s'est émue du montant de 20.968.000 euros mentionné dans le document de référence 2012 de PSA au titre des engagements du régime de retraite des dirigeants.

PSA a eu beau préciser mercredi que Philippe Varin, qui cédera sa place à la tête du groupe en 2014, ne toucherait pas cette somme car elle correspond à un montant brut total estimé pour les 25 prochaines années, plusieurs responsables politiques ont exprimé leur indignation et le gouvernement a demandé un réexamen du dispositif.

"La pension retraite totale du président du directoire, en comprenant les régimes de retraite obligatoire et conventionnels, s'élèverait à environ 300.000 euros par an, après charges fiscales et sociales", a expliqué PSA dans un communiqué, soit un total net de 7,5 millions d'euros sur 25 ans pour Philippe Varin.

A l'Assemblée nationale, le ministre de l'Economie Pierre Moscovici a affirmé qu'"il est hors de question que l'Etat donne son accord à la moindre rémunération exceptionnelle" de dirigeants de PSA.

Le groupe, dont la filiale bancaire a bénéficié en 2012 d'une garantie de l'Etat de sept milliards d'euros, a rappelé dans un communiqué que le régime de retraite d'entreprise avait été approuvé par les actionnaires et était conforme aux recommandations du code de gouvernement d'entreprise établi par les organisations patronales Afep-Medef.

Ce Haut Comité de gouvernement d'entreprise a annoncé qu'il se saisissait du dossier. Philippe Varin, sur twitter, a aussitôt fait savoir qu'il se conformerait à son avis.

Philippe Varin, 61 ans, a perçu au titre de 2012 un salaire de 1,3 million d'euros, ayant renoncé à la part variable de sa rémunération depuis 2011. "A mon départ du groupe, le moment venu, je ne toucherai aucune indemnité de départ", a-t-il rappelé sur France Info.   Suite...

 
Le gouvernement demande à PSA de reconsidérer le montant ou les modalités de la retraite chapeau de son président du directoire, Philippe Varin. Le constructeur automobile en difficulté a provisionné l'an dernier près de 21 millions d'euros pour couvrir ses obligations liées à la retraite de son dirigeant, qui sera remplacé courant 2014 par Carlos Tavares. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau