Pour se rapprocher de Dongfeng, PSA changerait de patron

samedi 23 novembre 2013 17h11
 

par Laurence Frost et Norihiko Shirouzu

PARIS/PEKIN (Reuters) - PSA Peugeot Citroën reçoit des candidats pour remplacer son président du directoire Philippe Varin pour répondre au souhait de son partenaire chinois Dongfeng pour qui une alliance plus étroite entre les deux groupes doit être accompagnée d'un changement de direction, apprend-on samedi.

C'est Philippe Varin lui-même qui dirige le recrutement de son successeur. Celui-ci devra avoir les compétences et l'expérience nécessaires à la direction d'une alliance internationale entre constructeurs automobiles, expliquent deux personnes au fait des discussions.

Dongfeng a mis l'accent sur ces qualités lors des discussions sur une alliance en capital et une coopération industrielle accrue entre les deux groupes.

Les personnes interrogées ont souhaité conserver l'anonymat parce que les discussions, expliquent-elles, sont confidentielles.

S'exprimant samedi à Berlin lors d'une conférence, Philippe Varin a refusé de confirmer une information du journal Le Figaro de samedi selon laquelle le constructeur français pourrait engager l'ancien numéro deux de Renault, Carlos Tavares, comme second.

"Je suis désolé, j'ai un avion à prendre", a déclaré Philippe Varin à la presse après la conférence.

Philippe Varin, âgé de 61 ans, a pris la tête de PSA en 2009 après avoir dirigé le groupe de sidérurgie anglo-néerlandais Corus.

Confronté à l'une des crises les plus graves de l'histoire du constructeur automobile à cause de la chute de ses ventes en Europe à partir de 2011, le président du directoire a lancé un vaste plan social en France et conclu une alliance en février 2012 avec General Motors pour obtenir un soutien financier et accélérer l'internationalisation de PSA.   Suite...

 
Selon deux sources au fait des discussions, PSA Peugeot Citroën reçoit des candidats pour remplacer son président du directoire Philippe Varin pour répondre au souhait de son partenaire chinois Dongfeng pour qui une alliance plus étroite entre les deux groupes doit être accompagnée d'un changement de direction. /Photo d'archives/REUTERS/Benoît Tessier