Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

jeudi 21 novembre 2013 13h20
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre jeudi à la Bourse de Paris, en baisse à la mi-séance au lendemain de la publication du dernier compte rendu de politique monétaire de la Fed évoquant un possible dénouement dans les mois à venir du programme de rachats d'actifs de la banque centrale américaine.

A 12h41, l'indice CAC 40 recule de 0,41% à 4.250,76 points, pénalisé par les résultats préliminaires des enquêtes Markit auprès des directeurs d'achat du secteur des services en contraction en France ce mois-ci :

* La plupart des VALEURS CYCLIQUES et des groupes exposés à la CHINE pâtissent également de données préliminaires montrant une décélération de la croissance chinoise en novembre et suggérant que l'activité économique dans son ensemble va perdre de son élan au moment où Pékin tente de mettre l'accent sur des réformes structurelles.

MICHELIN (-2,18%, plus forte baisse du CAC 40) est également plombé par HSBC, qui a ramené sa recommandation de "surpondérer" à "neutre" sur le titre.

TECHNIP recule de 2,11%, VALLOUREC de 2,02%, GEMALTO de 1,53%, PERNOD RICARD de 1,44% et DANONE de 1,17%.

L'indice Stoxx du secteur des ressources de base (-1,07%) accuse la plus forte baisse sectorielle en Europe et celui des valeurs technologiques abandonne 0,53%.

* ORANGE se replie de 2,11%. Des traders se disent prudents sur le titre, jugeant exagéré le rally boursier de l'opérateur télécoms durant l'été (+46,5% entre fin juin et fin octobre), et trop élevé les attentes des analystes. Ils disent aussi s'inquiéter d'une possible baisse du dividende.

* EADS abandonne 1%. UBS a retiré le titre de sa liste de valeurs préférées ("key call list") compte tenu de la forte hausse du titre à la suite des commandes enregistrées dans le cadre du salon aéronautique de Dubaï.

Par ailleurs, le groupe compte supprimer jusqu'à 20% des quelque 40.000 postes de sa division nouvellement créée Airbus Defence & Space, rapporte l'agence de presse allemande DPA, citant des "sources informées".   Suite...

 
La Bourse de Paris est orientée à la baisse à la mi-journée (-0,41% vers 12h41) et le titre Michelin enregistre la plus forte baisse du CAC 40 (-2,18%), alors que la plupart des valeurs cycliques et des groupes exposés à la Chine pâtissent de données préliminaires montrant une décélération de la croissance chinoise en novembre et suggérant que l'activité économique dans son ensemble va perdre de son élan au moment où Pékin tente de mettre l'accent sur des réformes structurelles. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau