La Fed pourrait réduire son soutien dans les prochains mois

jeudi 21 novembre 2013 09h04
 

par Alister Bull

WASHINGTON (Reuters) - Plusieurs membres du Comité de politique monétaire (Fomc) de la Réserve fédérale ont eu le sentiment qu'ils pourraient décider de lancer le dénouement de la politique de rachats d'actifs de la banque centrale lors d'une de ses toutes prochaines réunions, pour autant qu'il soit légitimé par la situation économique.

Le compte rendu de la réunion des 29 et 30 octobre publié mercredi montre par ailleurs que la plupart des participants ont jugé qu'il serait judicieux d'envisager à un moment donné de réduire la rémunération des réserves des banques auprès de l'institut d'émission, et ce pour stimuler le crédit.

Les responsables de la banque centrale ont également tenu une vidéoconférence impromptue le 16 octobre pour discuter d'éventuelles mesures à prendre si le Trésor des Etats-Unis ne pouvait plus, momentanément, honorer ses engagements en raison du bras de fer budgétaire opposant la Maison Blanche aux parlementaires républicains.

"Plusieurs membres ont souligné à quel point le programme de rachat d'actifs dépendait des données économiques", est-il écrit dans le compte rendu. "Certains ont fait valoir que, si les conditions économiques le justifiaient, le Comité pourrait décider de ralentir le rythme des achats lors d'une des toutes prochaines réunions".

La prochaine réunion de la Fed aura lieu les 17 et 18 décembre.

La publication du compte rendu a provoqué un retournement baissier de Wall Street, une aggravation des pertes de l'euro face au dollar et une montée des rendements obligataires.

PEAUFINER LA COMMUNICATION AVANCÉE

"Pour nous ce compte rendu implique que mars est la date la plus probable d'un dénouement; il n'y a pas grand chose qui plaide en faveur de décembre", a commenté Michael Woolfolk (BNY Mellon).   Suite...

 
Plusieurs membres du Comité de politique monétaire (Fomc) de la Réserve fédérale ont eu le sentiment qu'ils pourraient décider de lancer le dénouement de la politique de rachats d'actifs de la banque centrale lors d'une de ses toutes prochaines réunions, pour autant qu'il soit légitimé par la situation économique, selon le compte rendu de la réunion d'octobre. /Photo prise le 31 juillet 2013/REUTERS/Jonathan Ernst