LVMH veut accélérer le rythme dans les cosmétiques avec Hélios

lundi 18 novembre 2013 22h12
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - LVMH a inauguré lundi son nouveau centre de recherche de produits cosmétiques, marquant une nouvelle étape dans le développement du groupe sur le marché très prometteur et très concurrentiel des crèmes de soins haut de gamme.

Le numéro un mondial du luxe, propriétaire de Louis Vuitton ou Dom Pérignon, a investi 30 à 40 millions d'euros dans son centre baptisé Hélios et dédié à la recherche & développement de ses marques Dior, Guerlain et Givenchy, mais aussi de l'américaine Fresh, moins connue.

LVMH, intéressé par une éventuelle acquisition d'une marque de soins de la peau -un marché qui offre d'alléchantes perspectives de croissance en Asie- dit cependant rester concentré sur sa croissance interne et sur le développement de Fresh, acquise en 2000 et qu'il compte maintenant développer en Asie puis en Europe.

"Nous restons ouverts à une acquisition, même si notre priorité reste la croissance organique et le développement de Fresh en Asie", a déclaré à Reuters Antonio Belloni, directeur général délégué de LVMH, en marge de l'inauguration d'Hélios.

A la question de savoir si LVMH pourrait être intéressé par Clarins si la société familiale était à vendre, il a répondu que le groupe viserait davantage des marques plus petites (les ventes de Clarins dépassent 1,2 milliard d'euros) et offrant un important potentiel de développement.

De l'avis des experts du secteur, l'acquisition d'une marque de cosmétiques fournirait à LVMH un nouveau moteur de croissance alimenté par la demande chinoise, au moment où le numéro un mondial du luxe est pénalisé par l'essoufflement des ventes de sa marque phare Louis Vuitton.

Estimé actuellement à 3,5 milliards d'euros en Chine et à Hong Kong, le marché haut de gamme du soin de la peau devrait presque doubler d'ici à 2017 pour atteindre 6,6 milliards d'euros, selon l'institut Euromonitor.

La division parfums et cosmétiques du groupe LVMH a quant à elle vu sa croissance organique ralentir à 4% au troisième trimestre, après une progression de 6% au premier semestre.   Suite...

 
Le PDG du groupe LVMH Bernard Arnault (à droite) et le directeur général délégué du groupe Antonio Belloni. Le numéro un mondial du luxe a inauguré lundi son nouveau centre de recherche de produits cosmétiques, marquant une nouvelle étape dans le développement du groupe sur le marché très prometteur et très concurrentiel des crèmes de soins haut de gamme. /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes