Wall Street a terminé en baisse après de nouveaux records

lundi 18 novembre 2013 22h30
 

par Angela Moon

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a essentiellement terminé en baisse lundi, sous le coup de mouvements de ventes intervenus dans la dernière heure de transactions alors que, plus tôt en séance, le Dow Jones et le S&P 500 avaient atteint de nouveaux sommets, dans la foulée de leurs records successifs de la semaine dernière.

Soutenu par le titre Boeing, l'indice Dow Jones est resté en territoire positif avec un gain de 0,09%, soit 14,32 points, à 15.976,02 points.

Mais le S&P-500, plus large, a perdu 6,65 points, soit 0,37%, à 1.791,53 points. Et le Nasdaq Composite a reculé de 36,90 points (-0,93%) à 3.949,07 points.

Le retournement de la place boursière américaine est intervenue quelques minutes après que l'investisseur activiste Carl Icahn a dit à Reuters qu'il était "très prudent" sur les actions, ajoutant que Wall Street n'était pas du tout à l'abri d'une "forte baisse".

Peu auparavant, William Dudley, responsable influent de la banque centrale américaine et l'un des plus ardents défenseurs d'une politique monétaire ultra-accommodante, s'est déclaré plus optimiste sur les perspectives de reprise de l'économie américaine, prévoyant une amélioration de la croissance l'an prochain et en 2015.

Ce proche du président de la Fed Ben Bernanke n'a pas dit ce que cela signifiait pour la politique monétaire, mais ces commentaires pourraient laisser penser que la Fed est plus près qu'on ne le pense généralement de réduire le rythme de ses achats d'actifs, actuellement de 85 milliards de dollars par mois.

La semaine dernière, Janet Yellen, candidate choisie par le président de Barack Obama pour succéder à Ben Bernanke, s'est toutefois engagée à poursuivre les mesures de soutien à l'économie américaine, largement à l'origine du bond de Wall Street depuis le début de l'année.

En séance, le Dow Jones a, pour la première fois de son histoire, dépassé les 16.000 points, inscrivant un nouveau pic à 16.030,28 points.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS