La Bourse de Paris-Les valeurs à suivre lundi (actualisé)

lundi 18 novembre 2013 08h34
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris, attendue en légère baisse à l'ouverture dans un contexte d'attentisme et de consolidation avant le compte rendu de politique monétaire de la Fed d'octobre qui sera publié mercredi.

A 8h13, le contrat à terme sur l'indice CAC 40 cède 0,13%:

* BANQUES - Le nombre de banques démantelées en Europe ces dernières années est trop faible, a déclaré le président de l'Autorité bancaire européenne (ABE), Andrea Enria, dans un entretien publié lundi par le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung.

* EADS - Airbus a annoncé dimanche au Salon de Dubaï une commande de 50 A380 d'Emirates et une d'Etihad pour 87 avions et 30 options.

* DASSAULT AVIATION - Les Emirats arabes unis (EAU) n'ont pas encore choisi le fournisseur de leurs futurs avions de chasse, un contrat que convoitent notamment la France avec le Rafale et la Grande-Bretagne avec l'Eurofighter Typhoon, a-t-on appris dimanche d'une source du Golfe proche du marché de l'armement.

* VINCI attend des offres non engageantes pour la reprise de ses activités parking d'ici fin novembre et compte valoriser sa filiale Vinci Park à environ deux milliards d'euros dans cette transaction, ont indiqué à Reuters trois sources proches du dossier.

* PSA PEUGEOT CITROËN étudie la possibilité de céder sa participation dans FAURECIA dans le cadre d'un éventuel rapprochement avec le groupe chinois Dongfeng Motor Group, ont déclaré à Reuters plusieurs sources proches du dossier.

Par ailleurs, JPMorgan a relevé sa recommandation à "neutre" contre "sous-pondérer" sur la valeur, avec un objectif de cours porté de 6,50 à 9 euros.

* SANOFI a annoncé lundi la suspension de tous les essais cliniques de son agent expérimental fedratinib, un inhibiteur, et l'annulation de ses projets de demande d'homologation de ce traitement auprès des agences réglementaires.   Suite...

 
EDF, à suivre lundi à la Bourse de Paris. Le tarif d'utilisation des réseaux - qui rémunère le distributeur ERDF - doit augmenter de 3,6% le 1er janvier puis être indexé sur l'inflation du 1er août prochain à 2017. /Photo d'archives/REUTERS/Benoît Tessier