Wall Street finit en repli malgré l'envolée de Twitter

jeudi 7 novembre 2013 22h22
 

NEW YORK (Reuters) - Des résultats de sociétés décevants et une statistique de la croissance en demi-teinte ont fait baisser Wall Street jeudi au terme d'une séance qui restera pourtant marquée par les débuts en fanfare de Twitter sur le New York Stock Exchange.

Le marché avait initialement progressé en réaction à décision surprise de la Banque centrale européenne de baisser ses taux, mais les indices ont ensuite viré au rouge dans la crainte que les indicateurs meilleurs qu'attendu aux Etats-Unis ne conduisent la Réserve fédérale à réduire ses achats d'obligations.

L'euphorie autour de Twitter n'a fait que renforcer les craintes autour des niveaux de valorisation du marché et la prudence a été de mise à la veille des chiffres de l'emploi d'octobre qui pourraient être déterminants pour l'évolution de la politique monétaire de la Fed.

"Le marché était mûr pour des prises de bénéfice après les gains d'hier", commente Randy Frederick, responsable du trading chez Charles Schwab à Austin (Texas), en faisant allusion au record en clôture du Dow Jones mercredi.

L'indice des 30 industrielles a lâché 152,90 points ou 0,97% à 15.593,98 et le Standard & Poor's 500 23,34 points (1,32%) à 1.747,15, sa plus forte baisse en pourcentage depuis le mois d'août.

Le Nasdaq Composite a chuté de son côté de 74,61 points (1,90%) à 3.857,33.

Twitter s'est envolé de 73% pour sa première journée de cotation sur le New York Stock Exchange, clôturant à 44,90 dollars après un pic à 50,00. Le site de micro-blogging avait débuté à 26 dollars dans le cadre de cette introduction en Bourse qui était l'un des événements de l'année à Wall Street et dont le bon déroulement a rassuré les investisseurs après le fiasco de l'IPO de Facebook sur le Nasdaq en mai 2012.

Dans les transactions d'après-Bourse cependant, l'action reculait de 1,1% à 44,40 dollars sur des prises de bénéfice.

"Twitter focalise toute l'attention aujourd'hui mais ce qu'il faudrait surtout voir c'est que le Nasdaq et les valeurs moyennes souffrent. C'est comme si des fissures commençaient à apparaître sous la surface", s'inquiète Ryan Detrick, analyste chez Schaeffer's Investment Research à Cincinnati (Ohio).   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS