Carrefour négocie le rachat de galeries marchandes à Klépierre

jeudi 7 novembre 2013 13h09
 

PARIS (Reuters) - Un rachat par Carrefour d'une centaine de galeries marchandes en France, en Italie et en Espagne détenues par Klépierre constituerait une saine opération stratégique pour le distributeur français, estiment des analystes.

Carrefour serait, selon Le Figaro, en négociations très avancées avec la foncière pour lui racheter plus de cent galeries marchandes pour un montant de 1,7 milliard d'euros.

Depuis son arrivée à la tête du deuxième groupe mondial de distribution, Georges Plassat a toujours affirmé qu'il fallait que Carrefour renoue avec une véritable stratégie immobilière créatrice de valeur.

Car le distributeur, qui réinvestit aujourd'hui dans la rénovation de ses hypermarchés, veut pouvoir avoir la maîtrise des investissements à réaliser dans les galeries marchandes qui les entourent et qui manquent d'attractivité.

"Klépierre a sous-investi dans ce type de format et si une galerie est rénovée et bien gérée, elle génère des loyers importants", commente un analyste.

Les taux de rendements de Klépierre oscillent autour de 6,4% et la rentabilité des petites surfaces peut être plus élevée, ajoute cet analyste qui rappelle que la filiale immobilière d'Auchan contribue à près d'un quart de l'Ebitda du distributeur nordiste.

Carrefour pourrait ainsi corriger les erreurs du passé où, pour se désendetter et financer son expansion internationale, le groupe avait cédé en 2000, au même Klépierre, 150 galeries marchandes en Europe pour 1,5 milliard d'euros.

Un tel projet, s'il était confirmé, ne serait pas créateur de valeur à court terme mais aurait du sens sur le long terme, estiment les analystes.

Carrefour comme Klépierre se sont refusés à tout commentaire.   Suite...

 
Un rachat par Carrefour d'une centaine de galeries marchandes en France, en Italie et en Espagne détenues par Klépierre constituerait une saine opération stratégique pour le distributeur français, selon des analystes. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau