Alstom cherche de l'air en cédant une part de son pôle Transport

mercredi 6 novembre 2013 07h59
 

PARIS (Reuters) - Alstom a annoncé mercredi son intention de vendre une participation minoritaire dans son pôle Transport après avoir vu ses résultats reculer au premier semestre 2013-2014, marqué par une forte détérioration de ses prises de commandes et de sa génération de trésorerie.

Le spécialiste des infrastructures d'énergie et de transport, pénalisé notamment par un marché de centrales à gaz atone en Europe, a également confirmé dans un communiqué son intention de faire davantage d'économies.

"Afin d'accroître la flexibilité financière et de renforcer la mobilité stratégique tant pour le groupe que pour Alstom Transport, Alstom va étudier la vente d'une participation minoritaire dans Alstom Transport à des partenaires industriels ou des investisseurs financiers", a-t-il annoncé.

"Le groupe a également l'intention de céder certains actifs non stratégiques. Globalement, ce programme vise à rapporter entre 1 milliard et 2 milliards d'euros d'ici décembre 2014."

Alstom a précisé que ses économies de coûts annuelles "devraient progressivement atteindre 1,5 milliard d'euros à l'horizon d'avril 2016" et que, dans ce cadre, ses charges de restructuration devraient représenter entre 150 et 200 millions d'euros par an.

Le groupe a enregistré au premier semestre, clos le 30 septembre, un résultat net de 375 millions d'euros (-3%), un résultat opérationnel de 695 millions (-1%) et un chiffre d'affaires de 9.730 millions (stable), sa marge opérationnelle atteignant ainsi 7,1% contre 7,2% au premier semestre 2012-2013.

Ses prises de commandes ont dans le même temps reculé de 22% à 9,4 milliards d'euros, avec une demande en baisse pour les grands projets, notamment dans les équipements pour centrales thermiques (Thermal Power).

Selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, les analystes attendaient en moyenne un résultat net de 352 millions d'euros et un chiffre d'affaires de 9.593 millions.

Alors que le groupe a vu les avances de ses clients diminuer, en raison notamment d'une baisse des grands contrats "clé en mains", son flux de trésorerie disponible s'est établi à -511 millions d'euros, alors qu'il avait été positif de 101 millions au premier semestre 2012-2013.   Suite...

 
Alstom, spécialiste des infrastructures d'énergie et de transport, affiche des résultats en baisse au premier semestre, mais confirme ses objectifs. /Photo d'archives/REUTERS/Arnd Wiegmann