Les marchés européens clôturent en repli après les pics de lundi

mardi 5 novembre 2013 18h11
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes - Paris en tête - ont reflué mardi après leurs pics atteints lundi, dans le sillage notamment des compartiments automobile, bancaire et celui de l'assurance, où d'autres grands noms de la cote ont fait état de résultats jugés décevants.

Au moment de la clôture de l'Europe, Wall Street était également dans le rouge, sous le coup d'un mouvement de prises de bénéfices après deux séances de gains et malgré un indice ISM des services supérieur aux attentes.

La séance européenne a également été placée sous le signe de l'attentisme - avec des volumes étroits - avant la réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE).

Celle-ci devrait résister jeudi aux appels de plus en plus pressants en faveur d'une baisse de ses taux directeurs, après la chute inattendue de l'inflation au sein de la zone euro, et attendre une confirmation de la tendance à la baisse des prix avant d'agir.

À Paris, le CAC 40 a terminé en repli de 0,82% (-35,25 points) à 4.253,34 points. Le Footsie britannique a reculé de 0,25% et le Dax allemand a cédé 0,31%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a perdu 0,83% et que le FTSEurofirst 300, qui avait inscrit lundi en séance un plus haut de cinq ans, s'est replié de 0,23%.

La Bourse de Paris a davantage souffert que les autres en raison de la forte pondération financière du CAC 40, où Société générale (-2,60%) et Axa (-2,44%) figurent parmi les plus fortes baisses.

L'indice regroupant les valeurs européennes de l'assurance a accusé le repli sectoriel le plus marqué (-1,28%), sous le coup notamment des propos de RSA, premier assureur britannique, disant que les tempêtes qui ont balayé le nord de l'Europe la semaine dernière pèseraient sur ses résultats. Le titre RSA a fini sur un plongeon de 6,27%.

Derrière l'assurance, les reculs sectoriels les plus prononcés ont été ceux de l'automobile (-1,13%) et de la banque (-1,11%).

Le compartiment automobile a notamment pâti de la baisse de 2,9% du titre BMW après que le numéro un mondial des voitures haut de gamme a annoncé une baisse plus forte que prévu de son bénéfice trimestriel.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES