Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

mardi 5 novembre 2013 13h10
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris, en baisse à la mi-journée, pénalisée par les nouvelles prévisions de croissance établies par la Commission européenne, qui table sur une reprise 2014 un peu plus lente qu'estimé au printemps.

A 12h32, l'indice CAC 40 recule de 0,42% à 4.270,51 points.

* ORANGE (-4,33%) accuse la plus forte baisse des indices CAC 40 et Stoxx du secteur européen des télécoms (-0,56%), pénalisé par une offre internet à prix réduit lancée par B&You, la gamme low-cost de Bouygues Telecom, des investisseurs craignant une nouvelle guerre des prix dans le secteur.

ILIAD recule de 1,24% et BOUYGUES de 2,83%. VIVENDI (-0,11%) résiste davantage après avoir conclu un accord définitif avec le groupe émirati Etisalat en vue de la vente de sa participation de 53% dans l'opérateur Maroc Telecom.

* Le SECTEUR AUTOMOBILE européen (-1,15%) est plombé par BMW (-3,23%), après une baisse plus forte qu'attendu du bénéfice d'exploitation de ses activités automobiles au troisième trimestre.

RENAULT cède 2,5%, le constructeur français pâtissant encore de l'avertissement lancé vendredi par son partenaire Nissan, qui a fait plonger le titre du constructeur japonais de plus de 10% à la Bourse de Tokyo.

MICHELIN abandonne 0,97% mais PSA prend 1,59% alors que des investisseurs saluent le rebond des ventes du groupe en France le mois dernier.

* Le SECTEUR BANCAIRE de la zone euro lâche 1,55% avant la réunion mensuelle de la BCE jeudi, à l'issue de laquelle certains espèrent l'annonce d'une baisse des taux d'intérêt. SOCIÉTÉ GÉNÉRALE se replie de 2,52%, BNP PARIBAS de 1,28% et CRÉDIT AGRICOLE de 1,05%.

* A rebours de tendance, EADS (+1,98%) signe la plus forte des rares hausses du CAC 40, alors que l'euro reste sous la barre de 1,35 dollar, à 1,3488, contre plus de 1,38 dollar fin octobre.   Suite...

 
Vers 12h30, le titre Orange (-4,33%) accuse la plus forte baisse des indices CAC 40 (- 0,42%) et Stoxx du secteur européen des télécoms (-0,56%), pénalisé par une offre internet à prix réduit lancée par B&You, la gamme low-cost de Bouygues Telecom, des investisseurs craignant une nouvelle guerre des prix dans le secteur. /Photo prise le 17 juin 2013/REUTERS/Charles Platiau