La CE valide la prévision de croissance du gouvernement

mardi 5 novembre 2013 16h50
 

PARIS (Reuters) - La Commission européenne a avalisé mardi le scénario de reprise progressive de l'économie française retenu par le gouvernement pour son projet de budget 2014, tout en se montrant plus pessimiste sur le front du chômage et de la dette.

L'exécutif européen anticipe ainsi dans ses prévisions économiques d'automne une croissance de 0,9% en France l'an prochain, soit un niveau identique à celle escomptée par le gouvernement, après 0,2% en 2013.

A environnement budgétaire inchangé, la hausse du produit intérieur brut accélérerait ensuite à 1,7% en 2015.

Dans ses précédentes prévisions, publiées au printemps, la Commission tablait sur une contraction de 0,1% de l'économie française cette année, suivie d'un rebond de 1,1% en 2014.

Le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, s'est félicité de voir l'exécutif européen valider les prévisions du gouvernement. "Ce chiffre (de 0,9%), il est crédible et même prudent et j'ai la conviction que nous pouvons faire significativement plus", a-t-il dit sur BFMTV et RMC.

Quant au chiffre de 1,7% pour 2015, "il montre que nous sommes en train de retrouver le chemin d'une croissance potentielle plus forte", a-t-il déclaré par la suite lors de la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.

Le ministre y voit les effets de l'amélioration de la situation internationale mais "aussi et d'abord" des efforts et des décisions du gouvernement.

S'agissant de la croissance de 0,2% attendue en 2013, elle se situe au même niveau que les dernières prévisions de l'Insee, alors que le gouvernement s'en est tenu à celle de 0,1% annoncée au printemps.

Les nouveaux pouvoirs de la Commission lui donnent le droit de demander à un Etat de la zone euro de revoir son budget avant qu'il ne soit voté et toute divergence sur les scénarios macroéconomiques augurerait mal du verdict qu'elle rendra la semaine prochaine sur les lois de finances 2014.   Suite...

 
La Commission européenne avalise le scénario de reprise progressive de l'économie française retenu par le gouvernement pour son projet de budget 2014, tout en se montrant plus pessimiste sur le front du chômage et de la dette. Elle anticipe une croissance de 0,9% l'an prochain, après 0,2% en 2013. /Photo d'archives/REUTERS/Dado Ruvic