Wall Street sous le signe de l'entrée en Bourse de Twitter

dimanche 3 novembre 2013 19h36
 

par Angela Moon

NEW YORK (Reuters) - Twitter sera la vedette de la semaine à venir à Wall Street, l'entrée en Bourse, programmée pour jeudi, du site de micro-blogging étant la plus attendue depuis celle de Facebook, intervenue en mai 2012.

Le prix de l'opération sera connu le 6 novembre après la clôture de Wall Street et le titre devrait être échangé dès le 7 novembre sous le symbole.

Le 24 octobre dernier, Twitter a dit viser une valorisation maximale de 10,9 milliards de dollars (8,1 milliards d'euros) à l'occasion de sa mise sur le marché, montant moins important que celui de 15 milliards que certains analystes avaient évoqué.

Le site de micro-blogging entend en effet vendre 70 millions d'actions à un prix compris entre 17 et 20 dollars, ce qui lui permettrait de lever entre 1,25 et 1,44 milliard de dollars. L'exercice d'une option de surallocation portant sur 10,5 millions de titres permettrait de porter ce total à 1,6 milliard de dollars en haut de fourchette.

"Il ne s'agit pas seulement de l'opération en tant que telle. L'entrée en Bourse permettra de mesurer le degré de liquidités sur le marché", note John Rutledge, chargé des investissements chez SAFANAD.

Les intervenants de marché seront également curieux de voir si l'entrée en Bourse de Twitter permettra d'éviter les ratés de celle de Facebook.

Dans le cas du premier site communautaire mondial, l'énorme volume d'ordres le premier jour de cotation - plus de 500 millions d'actions avaient changé de mains sur la séance - avait révélé un problème dans le système de transactions du Nasdaq.

Au final, de nombreux traders n'avaient pu avoir confirmation de l'exécution de leurs ordres, restant dans l'incertitude pendant plusieurs heures, voire plusieurs jours dans certains cas.   Suite...

 
Twitter sera la vedette de la semaine à venir à Wall Street, l'entrée en Bourse, programmée pour jeudi, du site de micro-blogging étant la plus attendue depuis celle de Facebook, intervenue en mai 2012. /Photo prise le 10 septembre 2013/REUTERS/Ognen Teofilovski