Air France-KLM renonce à une partie de ses objectifs 2014

jeudi 31 octobre 2013 08h36
 

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Air France-KLM a annoncé jeudi prévoir un excédent brut d'exploitation (Ebitda) de 2,5 milliards d'euros en 2014, soit le bas de la fourchette prévue, et a repoussé d'un an à fin 2015 son objectif de réduction de dette, face à la faiblesse de la croissance économique et à la volatilité des prix du pétrole et des devises.

Le numéro deux européen en termes de chiffre d'affaires derrière l'allemand Lufthansa renonce ainsi à ramener à l'équilibre en 2014 son activité de moyen courrier, qui devrait encore perdre 350 millions d'euros en 2015 dans les conditions économiques actuelles.

Le groupe franco-néerlandais a complété en septembre son plan "Transform 2015" mis en place début 2012, avec un projet d'environ 2.800 nouvelles suppressions de postes chez Air France qui ne devrait produire son plein effet qu'en 2015.

Air France-KLM a toutefois amélioré de 29,1% son résultat d'exploitation à 634 millions d'euros au troisième trimestre grâce à ces mesures et confirme son objectif d'une amélioration au second semestre conforme à celle du premier semestre.

Dans sa présentation, le groupe dit compter cette année sur la réduction de 200 millions d'euros sa perte dans le moyen-courrier, qui sera ramenée à 650 millions.

Le fret, dont la perte devrait être réduite de seulement 50 millions à 180 millions en 2013, ne devrait retrouver l'équilibre qu'en 2015 au lieu de 2014.

Son chiffre d'affaires n'a augmenté que de 0,4% à 7,2 milliards euros, pénalisé par une baisse de 0,6% de la recette unitaire sous l'effet de l'appréciation de l'euro.

A change constant, son chiffre d'affaires ressort ainsi en hausse de 3,8% et sa recette unitaire de 2,7%.   Suite...

 
Confronté à la faiblesse de la croissance économique et à la volatilité des prix du pétrole et des devises, Air France-KLM repousse à 2015 son objectif de réduction de dette. /Photo d'archives/REUTERS/Marcus R Donner