La Fed maintient son soutien aux marchés

mercredi 30 octobre 2013 20h54
 

par Pedro da Costa et Alister Bull

WASHINGTON (Reuters) - La Réserve fédérale américaine a prolongé mercredi son soutien à l'économie en maintenant à 85 milliards de dollars (62 milliards d'euros) le rythme de ses achats mensuels d'obligations et elle s'est montrée un peu moins optimiste pour la croissance après la crise budgétaire du début du mois à Washington.

En annonçant ses décisions, conformes aux attentes des analystes, les responsables de la banque centrale ont pris acte d'une dégradation des perspectives économiques due entre autres au "shutdown", la fermeture pendant 16 jours au début du mois de la plupart des administrations fédérales.

La Fed a noté que la reprise du marché immobilier commençait à marquer le pas et laissé transparaître une certaine frustration face à la lenteur du redressement du marché du travail.

Elle a néanmoins retiré de son communiqué une phrase dans laquelle elle s'inquiétait le mois dernier de la hausse des coûts du crédit, ce qui suggère qu'elle se satisfait de leur repli ces dernières semaines.

"Les données disponibles suggèrent que les dépenses des ménages et l'investissement en actifs fixes des entreprises ont progressé tandis que la reprise du secteur immobilier ralentissait quelque peu ces derniers mois", explique la Fed dans un communiqué, ajoutant que "la politique budgétaire pèse sur la croissance économique".

Wall Street a cédé du terrain après la publication du communiqué tandis que le dollar s'inscrivait en nette hausse face à l'euro, revenant autour de 1,3730 pour un euro contre 1,3784 au plus bas du jour. L'indice Dow Jones, pratiquement stable avant l'annonce des décisions du FOMC, perdait 0,35% à moins d'une demi-heure de la clôture.

Les cours des emprunts d'Etat américains reculaient, poussant les rendements à la hausse.

"Au final, le communiqué de la Fed est légèrement moins 'colombe' qu'attendu", estime Omer Esiner, responsable de l'analyse de marché de Commonwealth Foreign Exchange à Washington, notant la disparition dans le communiqué de la phrase sur le resserrement des coûts du crédit, notamment la remontée des taux des crédits immobiliers.   Suite...

 
La Réserve fédérale américaine a, comme attendu, annoncé mercredi qu'elle poursuivrait son soutien aux marchés financiers et à l'économie. Au terme de deux jours de réunion de politique monétaire, la banque centrale a confirmé qu'elle continuerait d'acheter pour 85 milliards de dollars (62 milliards d'euros) d'obligations par mois. /Photo d'archives/REUTERS/Jonathan Ernst