L'immobilier d'entreprise soutient la croissance de Nexity

mardi 29 octobre 2013 20h34
 

par Alexandre Boksenbaum-Granier

PARIS (Reuters) - Nexity a annoncé mardi une baisse légèrement moins marquée que prévu de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, permettant au promoteur d'enregistrer une croissance de 1,9% de son activité sur les neuf premiers mois de l'année grâce à l'immobilier d'entreprise.

Le groupe a également indiqué pouvoir envisager de proposer à ses actionnaires la reconduction en 2014 d'un dividende de 2 euros par action après avoir confirmé ses objectifs 2013: un chiffre d'affaires supérieur à 2,6 milliards d'euros ainsi qu'un résultat opérationnel courant supérieur à 180 millions d'euros.

Le chiffre d'affaires de la société, détenue à 41% par les Caisses d'épargne (groupe BPCE), est ressorti à 614,9 millions d'euros au troisième trimestre, contre 645,6 millions d'euros un an plus tôt et 605 millions d'euros attendus par le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Pour les neuf premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires du groupe s'élève à 1,887 milliard d'euros, contre 1,851 milliard un an plus tôt, la hausse de 13,6% de l'activité dans l'immobilier d'entreprise compensant le recul de 0,4% dans le résidentiel.

"La teneur du débat parlementaire en cours (PLF 2014, loi ALUR) ne permet malheureusement pas de penser que les nouveaux textes permettront d'enclencher une reprise significative du marché à court terme", souligne dans un communiqué Alain Dinin, PDG de Nexity.

DANS L'ATTENTE DES ÉLECTIONS MUNICIPALES

"On peut craindre qu'il faille attendre l'issue des élections municipales de mars 2014 pour que l'atonie persistante du marché conduise l'exécutif à prendre des mesures plus immédiatement efficaces pour permettre un rebond du marché", ajoute-t-il.

Nexity a enregistré un recul de 9% de ses réservations nettes de logements neufs et de lots de terrains à bâtir en France et à l'international durant les neuf premiers mois de 2013 par rapport à la même période l'an dernier, avec 7.957 unités. En valeur, ces réservations s'inscrivent en baisse de 2% à 1.441 millions d'euros.   Suite...

 
Le promoteur immobilier Nexity a observé sur les neuf premiers mois de l'année une hausse de 2% en valeur des réservations nettes de logements neufs en France mais un retrait de 8% en volume, notamment sous l'effet d'un fort recul des ventes aux bailleurs professionnels (-23%), les ventes aux particuliers restant globalement stables. /Photo d'archives/REUTERS/Jean-Paul Pélissier