Hinkley peut donner un coup de fouet au nucléaire, estime Bricq

mardi 29 octobre 2013 21h45
 

par Michel Rose

PARIS (Reuters) - L'accord entre le gouvernement britannique et EDF pour construire la centrale nucléaire de Hinkley Point doit encourager d'autres pays à s'équiper, a déclaré mardi la ministre française du Commerce extérieur, Nicole Bricq.

Située dans le sud-ouest de l'Angleterre, Hinkley Point sera la première centrale nucléaire créée depuis la catastrophe de Fukushima. EDF construira deux réacteurs EPR d'Areva, avec deux partenaires chinois, pour un montant de près de 19 milliards d'euros.

"Ça aide d'avoir ce projet", a déclaré Nicole Bricq lors d'un entretien à Reuters. "Ça donne un message positif non seulement à d'autres Européens mais aussi à d'autres pays dans le monde qui veulent s'équiper."

Elle a salué la coopération entre les acteurs français sur ce projet, après l'échec de 2009 aux Emirats arabes unis que des experts ont mis sur le compte des dissensions entre EDF et Areva, et a annoncé la création le 12 novembre d'un groupement de ces industriels s'inspirant du Gifas créé dans le secteur aéronautique.

"C'était extrêmement important d'y arriver. Et si on doit rendre à César ce qui est à César, le négociateur sur place d'EDF (Vincent de Rivaz, NDLR) a été excellent, excellent", a estimé la ministre. "Cela dit, tout le monde s'y est mis. Pour une fois nos géants du nucléaire ce sont bien entendus."

Elle a cité la Pologne et l'Arabie Saoudite parmi les pays intéressés par la construction de centrales nucléaires, tout en expliquant que la concurrence des constructeurs coréen et nippo-américain était "redoutable".

PERSPECTIVES EN CHINE

Mais les perspectives les plus proches sont, selon elle, en Chine, un pays qui prévoit de construire la moitié des 150 réacteurs nucléaires prévus dans le monde d'ici 2025 et où EDF construit déjà deux EPR avec le groupe chinois CGNPC.   Suite...

 
Sur le site de Hinkley Point, dans le sud-ouest de l'Angleterre, où va être construite la première centrale nucléaire créée depuis la catastrophe de Fukushima. L'accord entre le gouvernement britannique et EDF pour construire cette centrale, équipée de deux réacteurs EPR d'Areva, doit encourager d'autres pays à s'équiper, a déclaré la ministre française du Commerce extérieur Nicole Bricq mardi lors d'un entretien à Reuters. /Photo prise le 24 octobre 2013/REUTERS/Suzanne Plunkett