Vivendi s'attelle au remboursement de sa dette

vendredi 25 octobre 2013 17h18
 

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Vivendi a enclenché le processus de remboursement d'une partie de sa dette à la faveur de la cession de la majeure partie de sa participation dans Activision Blizzard, première concrétisation de la réorganisation en cours de ses activités.

Le conglomérat, qui a empoché 6,2 milliards d'euros de la vente de 85% de ses parts dans l'éditeur de jeux vidéo, a dit plusieurs fois que le produit des cessions mises en oeuvre dans le cadre de sa revue stratégique serait affecté en priorité au désendettement et à un retour aux actionnaires.

Le groupe, qui a également engagé des négociations exclusives pour céder ses parts dans l'opérateur Maroc Telecom, détenait une dette d'un montant 17,4 milliards d'euros au 30 juin 2013. Il est actuellement noté BBB par Standard & Poors, Baa2 par Moody's et BBB par Fitch.

Dans un communiqué publié vendredi, Vivendi a annoncé qu'il prévoyait d'exercer des options de remboursement anticipé de l'intégralité d'un milliard d'euros d'obligations (3,50%) à échéance juillet 2015 et de 500 millions d'obligations (3,875%) à échéance novembre 2015.

Le conglomérat a précisé que le remboursement de ces obligations, qui représentent un total de 1,5 milliard d'euros, devrait intervenir le 11 novembre. Jeudi, il avait indiqué que son offre de rachat de 2,7 milliards de dollars d'obligations libellées en dollars avait été souscrite à hauteur de 72,33%.

Vivendi prévoit d'avoir remboursé par anticipation 2,1 milliards de dollars sur ce total de 2,7 milliards, soit 78% du total de ses lignes obligataires libellées en dollars, à la date du règlement le 15 novembre.

Au terme de ces deux opérations, le montant total des remboursements effectués devrait ainsi atteindre jusqu'à 3 milliards d'euros.

QUEL RETOUR AUX ACTIONNAIRES?   Suite...

 
Vivendi a enclenché le processus de remboursement d'une partie de sa dette à la faveur de la cession de la majeure partie de sa participation dans Activision Blizzard, première concrétisation de la réorganisation en cours de ses activités. /Photo prise le 23 juillet 2013/REUTERS/Christian Hartmann