Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

jeudi 24 octobre 2013 18h52
 

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs suivies jeudi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a clôturé la séance sur un modeste gain de 0,35% à 4.275,69 points, des publications d'entreprises et des indicateurs d'activité (PMI) en zone euro ayant limité l'effet positif de l'annonce d'une accélération dans le secteur manufacturier chinois en octobre.

* Les VALEURS BANCAIRES ont largement dominé la cote, Bank of America Merrill Lynch (BofA ML) ayant fait état d'une amélioration de l'environnement macroéconomique et réglementaire des établissements financiers.

CRÉDIT AGRICOLE (+2,41% à 9,119 euros) a signé la plus forte hausse du CAC 40. BNP PARIBAS a gagné 2,25% à 54,19 euros et SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 1,71% à 41,395 euros.

* EADS (+2,33% à 48,4 euros) a bravé la hausse de l'euro qui se négocie autour de 1,38 dollar pour signer la deuxième meilleure performance du CAC 40. Des analystes de Morning Star estiment que le moyen-courrier A320neo va changer le paysage concurrentiel en faveur d'EADS et rappelle qu'Airbus représente près des deux tiers des ventes du groupe d'aéronautique et de défense.

* Plusieurs VALEURS CYCLIQUES ont tiré bénéfice de l'indice PMI chinois, à commencer par SCHNEIDER ELECTRIC (+1,88% à 63,27 euros) et ARCELORMITTAL (+1,34%% à 11,72 euros).

* RENAULT (+1,22% à 68,27 euros) et MICHELIN (+0,41% à 81,53 euros) ont profité, comme le reste du des valeurs automobile (+1,74%, plus forte hausse sectorielle en Europe), des résultats meilleurs que prévu de Daimler (+3,34%) au troisième trimestre.

* En revanche, PSA a lâché 3,54% à 10,365 euros au lendemain d'un gain de 3,3% lié à la confirmation de ses objectifs de réduction de consommation de free cash flow opérationnel en 2013 et 2014. Des analystes se montrent en effet prudents sur PSA dans la perspective d'une augmentation de capital prochaine assortie d'une prise de participation de l'Etat.

* UNIBAIL-RODAMCO a avancé 0,83% à 194,5 euros à la veille de sa publication trimestrielle. Son concurrent français KLÉPIERRE, qui a gagné 1,67% à 33,135 euros, a fait état mercredi soir d'une progression de 2,7% de ses loyers bruts sur les neuf premiers mois de l'année, grâce notamment à une hausse de 3,9% des revenus locatifs des centres commerciaux.

* Les TECHNOLOGIQUES (-1,15%) ont accusé la plus forte baisse sectorielle en Europe, emmenées par Ericsson (-5,34%), qui a annoncé un bénéfice d'exploitation inférieur au consensus au troisième trimestre, le segment réseaux connaissant sa croissance la plus faible en un an.   Suite...

 
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS