La hausse du chômage en septembre efface l'embellie d'août

jeudi 24 octobre 2013 19h51
 

par Yann Le Guernigou

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français maintient "plus que jamais" son objectif d'inversion de la courbe du chômage malgré la forte hausse du nombre de demandeurs d'emploi en septembre, contrecoup des dysfonctionnements qui avaient accentué la baisse du mois d'août.

Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A (sans emploi) a ainsi bondi de 1,9% le mois dernier pour s'établir à 3.295.700, un nouveau record, selon les données publiées jeudi par le ministère du Travail.

Les 60.000 demandeurs d'emplois supplémentaires de septembre, un nombre sans précédent depuis avril 2009, au plus fort de la crise, ont fait plus qu'effacer les 50.000 de moins enregistrés en août de façon tout aussi surprenante.

En tenant compte des personnes ayant exercé une activité réduite (catégorie B et C), les demandeurs d'emploi de septembre ont augmenté de 1,1% (+54.200) à 4.843.400 (5.141.000 avec les départements d'Outre-mer).

Les statistiques d'août avaient bénéficié d'un dysfonctionnement dans la procédure d'actualisation du nombre de demandeurs d'emplois, qui avait rayé un nombre estimé entre 21.000 et 28.000 demandeurs de la catégorie A.

Celles de septembre accusent le contrecoup de ce "bug" informatique, avec la réinscription à Pôle emploi d'une partie des chômeurs sortis des statistiques d'août mais dans des proportions que la direction des études du ministère du Travail (Dares) ne précise pas.

En plus de cet impact, le ministère du Travail souligne la forte volatilité des chiffres du chômage d'un mois sur l'autre, sans précédent dans un passé récent, sur laquelle il reconnaît ne pas avoir d'explication conjoncturelle.

"La hausse des chiffres de septembre ne signifie pas une rupture radicale de la tendance, qui est toujours au ralentissement de la hausse du chômage", assure-t-on.   Suite...

 
Agence Pôle emploi à Paris. Le gouvernement français maintient "plus que jamais" son objectif d'inversion de la courbe du chômage malgré la forte hausse du nombre de demandeurs d'emploi en septembre, contrecoup des dysfonctionnements qui avaient accentué la baisse du mois d'août. Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A (sans emploi) a bondi de 1,9% le mois dernier. /Photo prise le 24 octobre 2013/REUTERS/Christian Hartmann