October 24, 2013 / 4:02 PM / in 4 years

Thales muet sur son plan stratégique "Ambition 10"

3 MINUTES DE LECTURE

Le PDG de Thales, Jean-Bernard Lévy. L'équipementier, également présent dans la défense et la sécurité, a enregistré une hausse de son chiffre d'affaires au troisième trimestre grâce à l'aérospatiale et a confirmé ses objectifs pour 2013. /Photo prise le 1er mars 2013/Jacky Naegelen

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Thales est resté muet jeudi sur le plan stratégique "Ambition 10" présenté fin septembre aux cadres par le PDG Jean-Bernard Lévy, se bornant à confirmer ses objectifs annuels et à prévoir pour le quatrième trimestre de solides prises de commandes devant compenser la baisse accusée sur neuf mois.

L'équipementier pour l'aérospatiale, la défense et la sécurité, qui a amélioré son chiffre d'affaires au troisième trimestre, a réaffirmé viser pour 2013 une hausse de 5% à 8% de son résultat opérationnel courant, un chiffre d'affaires globalement stable et une légère croissance de ses prises de commandes.

Le plan "Ambition 10", révélé par Les Echos début octobre et confirmé à Reuters par une source proche du groupe, vise un chiffre d'affaires augmenté de 10 milliards d'euros dans les 10 prochaines années et une marge opérationnelle de 10% à plus court terme.

Le groupe n'a toutefois pas confirmé publiquement les objectifs de cette présentation, qualifiée d'"exercice de mobilisation interne" par un porte-parole.

Le directeur financier Pascal Bouchiat a seulement dit aux analystes, sans plus de précisions, que le groupe préparait de "nouvelles échéances" qui seraient détaillées lors d'une journée investisseurs au deuxième trimestre 2014.

Il a réaffirmé la volonté de Jean-Bernard Lévy, qui a pris les rênes de Thales fin 2012, de mettre l'accent sur les marchés émergents et les gros contrats.

Thales, dont l'Etat détient 27% du capital et Dassault Aviation 26%, a réalisé au troisième trimestre un chiffre d'affaires de 3,012 milliards d'euros, en hausse de 4% grâce à l'aérospatiale et en particulier l'avionique - les équipements électroniques des avions.

Les prises de commandes ont en revanche baissé de 16% au troisième trimestre malgré plusieurs contrats, en particulier celui de plus de 100 millions d'euros pour la modernisation de frégates en Arabie saoudite.

"Notre carnet de commandes sera encore plus décalé sur le quatrième trimestre que d'habitude", a observé Pascal Bouchiat lors d'une conférence téléphonique.

Pour le quatrième trimestre, le carnet de commandes compte d'ores et déjà la deuxième tranche du contrat "Contact" de radios pour l'armée française, dont la part de Thales est évaluée à 500 millions d'euros, et le contrat de rénovation de l'avion de patrouille maritime Atlantique 2, qui représente un peu plus de 100 millions pour le groupe.

L'action Thales a clôturé en hausse de 0,57% à 43,96 euros avant ces chiffres, donnant une capitalisation de 8,9 milliards. Elle s'est adjugée 67,5% depuis le début de l'année, après une hausse limitée à 7,6% en 2012.

Edité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below