COR-Objectifs confirmés pour Klépierre, cessions en bonne voie

mercredi 23 octobre 2013 19h59
 

Correction. Bien lire 813,3 millions d'euros au 8e paragraphe

PARIS (Reuters) - Klépierre a confirmé mercredi viser une hausse d'au moins 3% de son cash-flow net courant par action cette année et s'est dit en bonne voie pour réaliser son programme de cessions d'actifs.

La foncière cotée, détenue à 29% par l'américain Simon Property et à 22% par BNP Paribas, avait relevé fin juillet son objectif de progression du cash-flow net courant par action à plus de 3% contre 2% à 2,5% précédemment.

Klépierre indique dans un communiqué avoir réalisé ou être sur le point de céder pour plus de 900 millions d'euros d'actifs sur un objectif global d'un milliard d'ici la fin de l'année.

"Le groupe est en voie de finaliser son désengagement total du secteur des bureaux et travaille activement à la vente progressive des actifs de Klémurs", indique l'entreprise.

Au cours des neuf premiers mois de l'année, le groupe a profité de la hausse de ses revenus locatifs dans les centres commerciaux en France et dans les pays du nord de l'Europe, qui a permis de compenser une situation plus difficile en Espagne et au Portugal.

"Nous sommes dans un environnement de consommation qui stagne mais les centres commerciaux ont fait preuve de résistance", souligne Laurent Morel, le président du directoire de Klépierre, cité dans le communiqué.

Sur les neuf premiers mois, les loyers bruts de la foncière s'élèvent à 749,1 millions d'euros, en progression de 2,7%, grâce notamment à une hausse de 3,9% des revenus locatifs des centres commerciaux.

Au final, son chiffre d'affaires a progressé de 1,7% sur la période à 813,3 millions d'euros.   Suite...

 
Klépierre vise toujours une hausse d'au moins 3% de son cash-flow net courant par action cette année et s'est dit en bonne voie pour réaliser son programme de cessions d'actifs. Sur les neuf premiers mois de l'année, les loyers bruts de la foncière s'élèvent à 749,1 millions d'euros, en progression de 2,7%, grâce notamment à une hausse de 3,9% des revenus locatifs des centres commerciaux. /Photo d'archives/REUTERS/Osman Orsal