TDF examine deux offres pour ses actifs français

mardi 22 octobre 2013 19h35
 

par Sophie Sassard et Matthieu Protard

LONDRES/PARIS (Reuters) - Télédiffusion de France (TDF) examine deux offres pour la reprise de ses actifs français, l'une émanant du consortium emmené par le fonds de pension canadien PSP Investments et la seconde du fonds d'investissement Dering Capital, ont indiqué à Reuters des sources proches du dossier.

PSP Investments, qui a amélioré son offre, propose désormais 3,5 milliards d'euros pour reprendre TDF France tandis que le fonds new-yorkais Dering, créé en 2011 par un ancien dirigeant de Blackstone, propose de son coté 3,6 milliards d'euros, ont ajouté ces sources.

TDF, qui a pour clients des groupes de télévision et de radio ainsi que des opérateurs de téléphonie, a enclenché cet été le processus de vente de ses activités en France. Il espère retirer environ quatre milliards d'euros de cette opération, ce qui lui permettrait de rembourser sa dette de 3,8 milliards d'euros.

Avant de décider d'aller plus loin dans les négociations, les actionnaires de TDF vont tenter de convaincre les deux derniers repreneurs potentiels de relever sensiblement leur offre. Si les offres se révélaient encore insuffisantes, ils pourraient décider de renoncer à la vente, ont encore fait savoir les sources.

Cette transaction est importante pour les propriétaires de TDF qui a besoin de lever des fonds pour rembourser sa dette et s'éviter d'âpres négociations de refinancement, soulignent des proches du dossier.

Au début des enchères, des sources proches de l'opération avaient indiqué à Reuters que le fonds TPG, premier actionnaire de TDF avec 42% du capital, restait inflexible sur le prix et qu'il était prêt à renoncer à la vente si les offres étaient inférieures à quatre milliards.

Ce montant correspond à la valorisation de TDF calculée sur l'hypothèse d'un Ebitda (résultat avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements) d'environ 380 millions d'euros attendu pour 2014 et en appliquant des multiples du secteur de 10,5 à 11,5 fois l'Ebitda.

La société de capital-investissement Ardian, anciennement Axa Private Equity et qui détient 18% du capital de TDF, a pour sa part indiqué début octobre que des alternatives à la vente étaient possibles.   Suite...