Les changes pèse sur le CA de Faurecia au 3e trimestre

mardi 22 octobre 2013 19h17
 

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Faurecia a fait état mardi d'une quasi-stagnation de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, des variations de changes négatives ayant pesé sur l'activité de la période.

L'équipementier automobile, détenu à 57,4% par PSA Peugeot Citroën, a réalisé sur les trois derniers mois un chiffre d'affaires consolidé de 4,12 milliards d'euros, en hausse de 5,2% à taux de changes et périmètres constants.

En revanche, en données publiées, la croissance s'est limitée à 0,8%.

"Sur le trimestre, les variations de change ont pesé sur l'activité à hauteur de 4%", a précisé le groupe dans un communiqué. Dans une présentation postée sur internet, il a chiffré cet impact négatif à 165 millions d'euros, reflet notamment de la baisse des dollars américain et canadien, du real brésilien et du peso argentin face à l'euro.

Jeudi dernier, Valeo avait annoncé lui aussi que des effets devises - peso, yen et dollar - avaient réduit sa croissance à 2,2% au troisième trimestre.

A cause de ces effets de changes, les ventes de produits de Faurecia - qui excluent les métaux précieux et les céramiques contenus dans les systèmes d'échappement et que le groupe achète à des tiers - se retrouvent en baisse de 2,7% en données publiées, et en hausse de 1,9% à données comparables.

En données publiées, seule la branche technologie de contrôle des émissions est parvenue à dégager une croissance sur le trimestre grâce à l'Asie et à la demande pour les véhicules utilitaires.

Faurecia, qui jouissait d'une très forte croissance en Amérique du Nord depuis 2009, a par ailleurs sous-performé le marché avec une baisse de 5,3% de ses ventes de produits à données comparables alors que la production a augmenté dans l'intervalle de 6%.   Suite...

 
Yann Delabrière, PDG de Faurecia. L'équipementier automobile n'a enregistré qu'une progression de 0,8% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, des variations de changes négatives ayant pesé sur l'activité de la période. /Photo prise le 12 janvier 2013/REUTERS/Philippe Wojazer