Co-operative Bank serait cédée aux créanciers obligataires

lundi 21 octobre 2013 14h17
 

LONDRES, 21 octobre (Reuters) - Le groupe mutualiste britannique Co-operative Group cèdera le contrôle de Co-operative Bank à des créanciers obligataires dans le cadre d'une nouvelle version d'un plan de renflouement de 1,5 milliard de livres (1,78 milliard d'euros) de la banque, ont dit lundi deux sources à Reuters.

Dans un communiqué publié plus tôt dans la journée, Co-op Group précise que les nouvelles propositions diffèreront sensiblement de la première mouture présentée en juin d'un plan destiné à éviter un renflouement par l'Etat.

"Le plan continue d'évoluer en fonction du processus de consultation et de négociations avec les porteurs d'obligations", a ajouté le groupe.

D'après la première version du plan de sauvetage de Co-op Bank, les créanciers obligataires étaient invités à échanger leurs titres de dette contre des actions de la banque sans que pour autant Co-op Group ne cède le contrôle de sa filiale.

Mais ce plan a été contrecarré par un groupe de créanciers obligataires, emmené par Moelis Group, qui a mis en avant une alternative leur donnant une participation majoritaire dans Co-op Bank, qui compte 4,7 millions de clients.

Matt Scuffham, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison

 
Le groupe mutualiste britannique Co-operative Group céderait le contrôle de Co-operative Bank à des créanciers obligataires dans le cadre d'une nouvelle version d'un plan de renflouement de 1,5 milliard de livres (1,78 milliard d'euros) de la banque. /Photo d'archvies/REUTERS/Toby Melville