Les résultats trimestriels ramèneront-ils Wall Street sur terre?

dimanche 20 octobre 2013 17h42
 

par Rodrigo Campos

NEW YORK (Reuters) - La semaine qui vient s'annonce chargée à Wall Street avec les chiffres mensuels de l'emploi et un déluge de résultats de sociétés, mais l'indice Standard & Poor's 500, qui vient d'atteindre de nouveaux sommets, a déjà surpassé les attentes pour 2013 et pourrait bien marquer le pas.

L'indice de référence des gérants américains a clôturé vendredi en hausse de 0,65% à 1.744,50 points, un nouveau et énième record. Ni la remontée des taux longs amorcée il y a quatre mois ni la paralysie du gouvernement fédéral pendant la première quinzaine d'octobre n'ont fait dérailler le mouvement haussier de Wall Street, qui a tout autant ignoré la menace d'un défaut de paiement de la première économie mondiale.

"Les investisseurs se sentent un peu invincibles, ayant survécu à la hausse des taux et aux manigances de (Washington) D.C., constate Brian Jacobsen, stratège chez Wells Fargo Funds Management à Menomonee Falls (Wisconsin).

Pour autant, ajoute-t-il, un ralentissement de la croissance se profile au quatrième trimestre et les boursiers pourraient commencer à prendre leurs bénéfices.

Sur l'ensemble de la semaine dernière, le S&P-500 a gagné 2,4%, le Dow Jones 1,1% et le Nasdaq Composite 3,2%, porté par les résultats de Google.

Depuis le début de l'année, le S&P a engrangé plus de 22% tandis que le Dow a pris 17,5% et le Nasdaq Composite près de 30%.

L'EMPLOI DE SEPTEMBRE, ENFIN

Mardi verra la publication des chiffres de l'emploi de septembre, initialement prévue en début de mois mais reportée en raison du "shutdown" du gouvernement.   Suite...

 
La semaine qui vient s'annonce chargée à Wall Street avec les chiffres mensuels de l'emploi et un déluge de résultats de sociétés, mais l'indice Standard & Poor's 500, qui vient d'atteindre de nouveaux sommets, a déjà surpassé les attentes pour 2013 et pourrait bien marquer le pas. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Segar