Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

jeudi 17 octobre 2013 23h33
 

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs suivies jeudi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a clôturé en très légère baisse (-0,1%) à 4.239,64 points, le soulagement consécutif à l'accord sur le plafond de la dette américaine ayant été de courte durée. Les investisseurs s'interrogent en effet sur l'impact macroéconomique de 15 jours de "shutdown" des services publics américains et portent également leur attention sur les sociétés qui publient des chiffres d'affaires du troisième trimestre.

* GDF SUEZ a perdu 2,69% à 18,805 euros, UBS l'ayant retirée de sa liste de valeurs préférées en raison notamment d'un risque de réduction du dividende. Toujours dans le secteur des services aux collectivités, VEOLIA ENVIRONNEMENT a lâché 2,8% à 13,52 euros, accusant ainsi la plus forte baisse du CAC 40.

* EDF, intégré à la liste des valeurs préférées d'UBS, a avancé de 0,87% à 25,65 euros. Le broker estime qu'une prolongation de la durée de vie du parc nucléaire français à 50 ans est inévitable pour le système d'électricité en France.

* AREVA, partenaire d'EDF dans le nucléaire, a revanche accusé la plus forte baisse du SBF 120 (-3,37% à 13,52 euros).

* EDF et le gouvernement britannique auraient trouvé un accord pour permettre à l'électricien public français et à ses partenaires chinois de construire une nouvelle centrale nucléaire en Grande-Bretagne, selon le Wall Street Journal.

* Les valeurs CYCLIQUES, notamment les industrielles (-0,88%), la construction (-0,83%) et les technologiques (-0,66%) ont accusé les trois plus fortes baisses sectorielles en Europe.

* SAINT-GOBAIN a perdu 2,12% à 37,16 euros, VALLOUREC 1,95% à 42,74 euros, LEGRAND 1,76% à 40,14 euros, ALSTOM 1,45% à 25,18 euros, BOUYGUES 1,35% à 29,195 euros et STMICROELECTRONICS 1,29% à 6,406 euros.

* LVMH a encore perdu 0,47% à 138,05 euros au lendemain d'une baisse de plus de 4% liée à la contre-performance de Louis Vuitton qui pèse sur le profil de croissance et de rentabilité du groupe de luxe. HSBC a réitéré son conseil de rester neutre sur la valeur qu'il juge moins attractive que ses concurrentes.

* HSBC conseille en revanche de surpondérer KERING (+1,54% à 168,1 euros). Le broker a abaissé son objectif de cours de 200 à 195 euros pour tenir compte des effets de change.   Suite...

 
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS