Volvo va concentrer une partie de sa production en France

jeudi 17 octobre 2013 08h48
 

STOCKHOLM/PARIS (Reuters) - Le constructeur suédois de poids lourds Volvo a annoncé mercredi son intention de déplacer une partie de sa production dans le cadre d'un plan d'amélioration de sa rentabilité, notamment en concentrant l'assemblage de ses camions de taille moyenne sur le site français de Blainville-sur-Orne (Calvados).

L'usine normande du groupe, qui emploie actuellement 2.500 personnes environ, devrait voir son volume de production augmenter de 40% à la suite du transfert en France d'une partie de l'activité du site de Gand, en Belgique.

"L'orientation retenue va permettre de créer une réelle cohérence industrielle en Europe, dans laquelle chaque usine sera plus spécialisée et plus efficace sur son périmètre d'activité", explique Volvo dans un communiqué.

Il ne précise pas si cette augmentation de la production à Blainville se traduira par des embauches. Le site, spécialisé dans l'assemblage des camions de 19 à 26 tonnes sous la marque Renault Trucks, fabrique aussi des cabines pour les camions de marques Volvo Trucks et DAF.

L'annonce de Volvo intervient après la décision, cet été, de relocaliser à Bourg-en-Bresse (Ain) la production des camions Renault Trucks destinés au marché turc, à l'occasion du lancement de la nouvelle gamme du groupe compatible avec les normes européennes d'émissions Euro 6.

Dans le cadre de la réorganisation de ses sites européens, Volvo va également transférer l'activité garnissage de cabine de son usine d'Umea, en Suède, vers son site suédois de Göteborg, où il fermera par ailleurs une ligne d'assemblage.

Le groupe a précisé que les transferts d'activités d'Umea et de Gand seraient effectués sur une période de deux ans et affecteraient environ 900 salariés, dont 700 en Suède.

"La décision comprend des réductions d'effectifs et des changements au niveau opérationnel et fera l'objet de consultations avec les syndicats", précise Volvo, sans donner d'indication sur le nombre des suppressions de postes que les mesures entraîneraient.

Volvo avait déjà annoncé l'an dernier son intention de restructurer ses activités afin d'augmenter sa marge opérationnelle de trois points de pourcentage d'ici fin 2015, à un niveau situé juste en dessous de 12%.   Suite...

 
Volvo va déplacer une partie de sa production dans le cadre d'un plan d'amélioration de sa rentabilité, avec notamment une concentration de l'assemblage de ses camions de poids moyens sur le site français de Blainville-sur-Orne. /Photo d'archives/REUTERS/Bob Strong