Danone voit une reprise très graduelle en Asie

mercredi 16 octobre 2013 18h33
 

PARIS (Reuters) - Danone a pâti au troisième trimestre des rappels de laits infantiles dans plusieurs pays d'Asie, dont la Chine, et estime que les effets du plan de redémarrage qu'il a mis en oeuvre dans cette zone seront très graduels.

Pour l'heure, Danone a revu en baisse ses prévisions 2013 en cours en annonçant que sa marge opérationnelle courante devrait baisser de 80 points de base alors qu'il prévoyait jusqu'à présent un repli compris entre 30 et 50 points de base.

Les analystes attendaient en moyenne une diminution de 51 points de base de la marge du groupe en 2013, les plus pessimistes voyant un recul de 80 points.

"C'est une sage décision de la part du management", estime néanmoins Pierre Tegner, analyste chez Natixis, à propos de la révision des objectifs 2013.

Le groupe français a subi cet été les conséquences des rappels de produits en raison d'une fausse alerte au botulisme dans des lots de lait infantile de son fournisseur néo-zélandais Fonterra commercialisé en Asie, un dossier qui est venu accentuer la méfiance des consommateurs chinois dans les laits pour bébé.

Danone avait annoncé dès le mois d'août que les ventes de cette division en Asie seraient "significativement impactées" par ces rappels. Il n'en avait pas moins réaffirmé qu'il pensait atteindre ses objectifs 2013.

Lors d'une conférence téléphonique, Pierre-André Térisse, le directeur financier de Danone, a précisé mercredi que le plan de redémarrage des ventes mis en oeuvre par le groupe devrait leur permettre de redécoller au début de l'année prochaine.

DES STOCKS SURDIMENSIONNÉS

Il a indiqué que les ventes consommateurs du mois de septembre se situaient en moyenne à 40% des ventes réalisées avant la crise en juillet dernier.   Suite...

 
Danone revoit à la baisse ses prévisions de résultats 2013. Le groupe a pâti des rappels de produits en raison d'une fausse alerte au botulisme dans des lots de lait infantile de son fournisseur néo-zélandais Fonterra, distribués en Asie. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau