L'Irlande, prête à se passer d'aide, allège l'austérité

mercredi 16 octobre 2013 08h09
 

par Sam Cage et Padraic Halpin

DUBLIN (Reuters) - Le gouvernement irlandais a dévoilé mardi un projet de budget marqué par un assouplissement des mesures d'austérité, afin d'alléger la pression sur les contribuables au moment où le pays s'apprête à se passer de l'aide de ses bailleurs de fonds internationaux.

Dublin a profité de la marge de manoeuvre financière que lui offre un récent accord sur les dettes du secteur bancaire pour revoir à la baisse le montant des coupes budgétaires prévues l'an prochain.

Ayant à plusieurs reprises fait mieux que les objectifs budgétaires et financiers qui lui étaient fixés, le Premier ministre Enda Kenny pense pouvoir sortir l'Irlande le 15 décembre du plan d'aide lancé il y a trois ans par l'Union européenne, la Banque centrale européenne (BCE) et le Fonds monétaire international (FMI).

"D'ici l'adoption de la majorité des mesures que j'ai annoncées aujourd'hui, je suis sûr que l'Irlande aura quitté le programme de l'UE et du FMI le 1er janvier prochain", a déclaré le ministre des Finances, Michael Noonan, face au parlement.

Une sortie du plan d'aide permettrait à la fois au gouvernement, formé par une coalition entre le Fine Gael (centre droit) d'Enda Kenny et les travaillistes, de prouver qu'il est parvenu à reconquérir la souveraineté économique du pays et aux autorités européennes d'afficher l'efficacité des politiques d'austérité qu'elles privilégient depuis le début de la crise.

"Alors que la croissance économique continue et que de nouveaux emplois sont encore créés, nous bénéficions de vents favorables pour atteindre nos objectifs et retrouver notre souveraineté", a dit Michael Noonan.

En réaction au septième budget d'austérité en Irlande en six ans, un petit groupe de manifestants s'est rassemblé devant le Parlement et arborait des pancartes "L'austérité tue". Leur nombre réduit n'était en rien comparable aux vastes mouvements de contestations observés en Espagne et en Grèce.

MAINTIEN DE LA BAISSE DE LA TVA   Suite...

 
Le ministre irlandais des Finances Michael Noonan à Dublin. Le gouvernement irlandais a dévoilé mardi un projet de budget marqué par un assouplissement des mesures d'austérité, afin d'alléger la pression sur les contribuables au moment où le pays s'apprête à se passer de l'aide de ses bailleurs de fonds internationaux. /Photo prise le 15 octobre 2013/REUTERS/Cathal McNaughton