October 15, 2013 / 11:38 AM / in 4 years

Omnicom réalise un bon trimestre avant la fusion avec Publicis

3 MINUTES DE LECTURE

(Reuters) - Omnicom Group a fait état mardi d'une hausse de 2,5% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, grâce à la reprise des dépenses publicitaires sur son marché national, en attendant la fusion avec le français Publicis que le groupe américain compte finaliser début 2014.

Sur le seul marché américain, le chiffre d'affaires a progressé de 3,2% à 1,82 milliard de dollars (1,35 milliard d'euros), représentant la moitié du chiffre d'affaires total.

Le bénéfice net trimestriel du numéro un américain de la publicité a cependant reculé à 196 millions de dollars, soit 74 cents par action, contre 203,9 millions (74 cents/action) un an plus tôt, du fait d'une charge de 28,1 millions de dollars liée au projet de fusion annoncé cet été avec Publicis.

En excluant cette charge, le bénéfice par action ressort à 82 cents, deux cents de mieux que le consensus établi par Thomson Reuters I/B/E/S. Le chiffre d'affaires, à 3,49 milliards de dollars, est également supérieur au consensus qui était de 3,48 milliards.

A Wall Street, l'action Omnicom progresse de 1,53% à 64,93 dollars vers 14h20 GMT en réaction à ces résultats alors que le S&P 500 accuse une légère baisse.

Le rapprochement avec Publicis, qui doit donner naissance à un nouveau numéro un mondial du secteur, devrait être réalisé au premier trimestre 2014, a précisé le groupe lors d'une conférence téléphonique.

Le processus d'autorisation par les différentes autorités de régulation est en "bonne voie", a-t-il expliqué sans être encore en mesure de donner une date précise pour le feu vert définitif. En tout, la procédure d'examen du projet de fusion concerne 16 juridictions couvrant 46 pays et à ce jour seules la Corée du Sud et l'Afrique du Sud ont donné leur réponse, positive.

Omnicom, qui possède entre autres les agences BBDO Worldwide et Goodby, Silverstein & Partners, a assuré que les réactions de son personnel et de ses clients à l'accord de fusion avaient été "très positives" et il a ajouté que toutes les marques des deux groupes conserveraient leur identité.

S'agissant de ses performances au troisième trimestre, Omnicom a noté qu'elles étaient "très bonnes en Russie et au Royaume-Uni" mais en baisse en Allemagne et en France, la zone euro "n'ayant pas encore renoué avec la croissance".

Dans l'ensemble, le groupe se dit "prudemment optimiste" sur les conditions économiques.

Sruthi Ramakrishnan, Marc Angrand et Véronique Tison pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below