Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

lundi 14 octobre 2013 15h28
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 recule de 0,16% à 4.213,12 points à 12h50, les marchés d'actions restant prudents faute d'accord politique à Washington sur le relèvement du plafond de la dette à trois jours de l'échéance.

* PSA PEUGEOT CITROËN (-9,5%) accuse la plus forte baisse de l'indice SBF 120 dans la perspective d'une augmentation de capital qui serait assortie d'une prise de participation de l'Etat français. FAURECIA, filiale de PSA, perd 1,58%.

* Deuxième plus forte baisse du SBF 120, DASSAULT SYSTÈMES lâche 7% après avoir averti que ses résultats des troisième et quatrième trimestres seraient inférieurs à ses objectifs en raison notamment du décalage de la signature de certains contrats, surtout en Asie.

Ce warning ne signale pas une tendance pour le secteur, estiment des analystes. Mais il pèse sur l'ensemble des technologiques (-1,1%), qui accusent la plus forte baisse sectorielle en Europe. CAPGEMINI (-2,3%) signe la plus forte baisse du CAC 40, suivi par STMICROELECTRONICS (-1,35%).

* ARCELORMITTAL (+3,5% à 11,305 euros) est en tête des hausses du CAC 40, Société générale ayant intégré le titre dans sa liste de valeurs préférées (premium list) et porté son objectif de cours de 11,5 à 18 euros.

* EDF (+2,3%) se classe derrière, porté par la perspective d'une prochaine annonce du gouvernement qui prolongerait la durée de vie du parc nucléaire français. AREVA (+3,69%) signe la plus forte hausse du SBF 120. Les deux titres sont également soutenus par la perspective d'un contrat de construction d'une centrale nucléaire au Royaume-Uni.

* ERAMET perd 4,6%. Société générale a abaissé sa recommandation sur le titre à "vendre", contre "acheter", le broker jugeant que le groupe minier est pénalisé par un impact négatif des cours de matières premières (nickel, manganèse) et par la hausse des coûts d'énergie pour sa division Nickel.

* AIR FRANCE-KLM (-1,7%) pourrait décider ce lundi s'il participe ou non à l'augmentation de capital d'Alitalia, dont il détient 25%.

* AEROPORTS DE PARIS perd 1,09% après avoir annoncé vendredi soir une hausse de 2,1% de son trafic en septembre. Aurel BGC réitère son conseil de conserver, soulignant que l'amélioration du mois dernier n'est qu'une "confirmation de tendances" déjà observées et que son impact sur le consensus sont négligeables.

Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez

 
PSA Peugeot Citroën (-9,5%) accuse la plus forte baisse du SBF 120 à 12h50, dans la perspective d'une augmentation de capital qui serait assortie d'une prise de participation de l'Etat français. A la même heure, le CAC 40 recule de 0,16% à 4.213,12 points. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Gaillard