14 octobre 2013 / 07:24 / il y a 4 ans

Les Bourses européennes ouvrent en baisse

Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse lundi, alors que les Etats-Unis se rapprochent de l'échéance du 17 octobre après laquelle ils pourraient se retrouver en situation de défaut sur leur dette en l'absence d'accord au Congrès. Un quart d'heure après le début des échanges, le CAC 40 abandonne 0,63%. /Photo d'archives/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse lundi, alors que les Etats-Unis se rapprochent de l'échéance du 17 octobre après laquelle ils pourraient se retrouver en situation de défaut sur leur dette en l'absence d'accord au Congrès.

Un quart d'heure après le début des échanges, l'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 perd 0,4% et l'EuroStoxx 50 0,56%. À Paris, le CAC 40 abandonne 0,63%. À Francfort, le Dax recule de 0,52% et, à Londres, le FTSE cède 0,31%.

Le chef de la majorité démocrate du Sénat américain, Harry Reid, a déclaré dimanche avoir eu des discussions "constructives et fructueuses" avec le chef de la minorité républicaine, Mitch McConnell, et s'est dit "confiant" sur l'issue du dossier. Mais aucun accord ne semble en vue même si le Sénat et la Chambre ont prévu de siéger ce lundi, pourtant férié aux Etats-Unis pour le "Columbus Day".

Vendredi, Wall Street a fini en hausse dans l'espoir d'un compromis entre républicains et démocrates susceptible de permettre la réouverture des administrations tout en évitant un défaut du Trésor sur la dette publique. L'indice Standard & Poor's 500 a clôturé au-dessus de 1.700 points pour la première fois depuis fin septembre.

La Bourse de Tokyo et celle de Hong Kong étaient fermées ce lundi mais l'indice MSCI des marchés asiatiques hors Japon recule de 0,25%. Quant aux futures sur indices américains, ils préfigurent une ouverture en net repli.

Aux valeurs, PSA Peugeot Citroën cède plus de 5% après les informations publiées vendredi soir par Reuters sur l'éventualité d'une augmentation de capital de trois milliards d'euros à laquelle souscriraient le chinois Dongfeng et l'Etat français.

Dassault Systèmes, un temps réservé à la baisse après avoir publié des résultats trimestriels préliminaires inférieurs à ses prévisions, cède près de 10%. Par ricochet, l'allemand SAP cède 1,5%.

Le fabricant finlandais de grues Konecranes abandonne quant à lui 5% après avoir réduit ses prévisions 2013.

L'incertitude américaine influence également le marché des changes, le dollar restant incapable de rebondir tandis que le yen bénéficie de son statut de valeur refuge.

Les futures sur le pétrole restent orientés à la baisse, légèrement au-dessus de 111 dollars le baril pour le Brent et de 102 dollars pour le brut léger américain (WTI), l'annonce samedi d'une baisse inattendue des exportations chinoises le mois dernier s'ajoutant aux craintes de voir la demande américaine affectée par l'impasse budgétaire.

L'or évolue non loin d'un plus bas de trois mois, les investisseurs préférant conserver leurs liquidités plutôt que de prendre de nouvelles positions.

Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below