Royal Mail va faire ses débuts en Bourse

vendredi 11 octobre 2013 09h42
 

par Sarah Young et William James

LONDRES (Reuters) - Le Royaume-Uni a vendu jeudi une participation majoritaire dans Royal Mail à un prix de 330 pence par action qui valorise le service postal de Sa Majesté et ses célèbres boîtes aux lettres rouges à 3,3 milliards de livres (3,8 milliards d'euros).

Cette privatisation, la plus importante depuis des décennies dans le pays, devrait ramener environ deux milliards de livres dans les coffres de l'Etat.

La cotation de Royal Mail débutera ce vendredi à 7h00 GMT à la Bourse de Londres et certains analystes s'attendent à ce que le titre soit demandé à plus de 400p.

Le prix de 330p représente la limite haute de la fourchette indicative qui était de 260-330p et l'offre a été largement sursouscrite.

Lorsque l'opération sera achevée, Londres conservera 37,8% du capital de Royal Mail mais cette proportion pourrait être ramenée à 30% si la clause de surallocation est activée.

Au total, 33% des actions ont été réservées au public -plus que la proportion initialement prévue qui était de 30%-, laissant 67% aux investisseurs institutionnels. L'offre à destination des particuliers a été sursouscrite sept fois et celle pour les investisseurs plus de vingt fois.

Face à ce succès, Vince Cable, le secrétaire d'Etat en charge des entreprises, a dû démentir que le service public avait été bradé.

Trois gouvernements précédents avaient tenté sans succès de privatiser Royal Mail, qui a plus d'un demi-siècle d'existence.   Suite...

 
Le Royaume-Uni a vendu jeudi une participation majoritaire dans Royal Mail à un prix de 330 pence par action qui valorise le service postal de Sa Majesté et ses célèbres boîtes aux lettres rouges à 3,3 milliards de livres (3,8 milliards d'euros). La cotation de Royal Mail débutera ce vendredi à 7h00 GMT à la Bourse de Londres et certains analystes s'attendent à ce que le titre soit demandé à plus de 400p. /Photo prise le 8 octobre 2013/REUTERS/Andrew Winning