Barack Obama choisit Janet Yellen pour diriger la Fed

jeudi 10 octobre 2013 13h17
 

par Mark Felsenthal et Jeff Mason

WASHINGTON (Reuters) - Barack Obama a nommé mercredi Janet Yellen à la présidence de la Réserve fédérale des Etats-Unis, un choix accueilli avec soulagement par les marchés financiers, qui l'interprètent comme la promesse d'une réduction en douceur du soutien de la Fed à l'économie.

Cette nomination, qui devrait être validée sans grande difficulté par le Sénat, fera de Janet Yellen, 67 ans, la première femme à diriger la plus puissante banque centrale du monde après le départ, prévu le 31 janvier, de l'actuel président Ben Bernanke, en poste depuis 2006.

Cette économiste, actuellement vice-présidente de l'institution, est réputée partisane d'une politique volontariste de soutien à l'économie par le biais de taux d'intérêt bas et d'achats à grande échelle sur les marchés obligataires.

Son arrivée augure donc d'un changement dans la continuité en matière de politique monétaire, une perspective favorable aux marchés financiers, peu friands d'incertitude et de grands bouleversements.

Après l'annonce de Barack Obama, Janet Yellen s'est engagée à promouvoir l'emploi, la stabilité des prix et des marchés financiers robustes et stables.

"Trop d'Américains ne peuvent toujours pas trouver d'emploi et s'inquiètent de savoir comment ils vont régler leurs factures et ramener quelque chose chez eux. La Réserve fédérale peut aider si elle fait son travail correctement", a déclaré Janet Yellen.

Après l'annonce de Barack Obama, Janet Yellen s'est engagée à promouvoir l'emploi, la stabilité des prix et des marchés financiers robustes et stables.

"Trop d'Américains ne peuvent toujours pas trouver d'emploi et s'inquiètent de savoir comment ils vont régler leurs factures et ramener quelque chose chez eux. La Réserve fédérale peut aider si elle fait son travail correctement", a déclaré Janet Yellen.   Suite...

 
Barack Obama a choisi de proposer Janet Yellen pour le poste de présidente de la Réserve fédérale des Etats-Unis, une nomination qui devrait être validée sans grande difficulté par le Sénat. Numéro deux de la Fed depuis 2010, Janet Yellen deviendra la première femme à diriger la plus puissante banque centrale du monde après le départ, prévu le 31 janvier, de l'actuel président Ben Bernanke, en poste depuis 2006. /Photo prise le 9 octobre 2013/REUTERS/Jonathan Ernst