Les Bourses européennes terminent en baisse

mardi 8 octobre 2013 23h41
 

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en baisse mardi, tandis que les taux des obligations du Trésor américain touchaient leur plus haut niveau en plus de deux ans, dans la crainte croissante que l'impasse des négociations à Washington ne finisse par placer les Etats-Unis en situation de défaut sur leur dette.

De fait, un accord semble encore loin malgré quelques signes de bonne volonté de la part de la Maison blanche et du Congrès pour tenter de sortir les Etats-Unis du blocage entre démocrates et républicains sur le budget fédéral 2013-2014 et le relèvement du plafond de la dette.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé en baisse de 0,77% à 4.133,53 points. Le Footsie britannique a perdu 1,11% et le Dax allemand 0,42%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a reculé de 0,67% et le FTSEurofirst 300 de 0,68%.

Alors que la fermeture partielle des services fédéraux américains est dans sa deuxième semaine et que le Congrès n'a plus que neuf jours pour relever le plafond de la dette, Barack Obama a fait savoir qu'il soutenait une proposition de loi visant à relever ce plafond pour un an.

Parallèlement, un sénateur républicain spécialiste des questions budgétaires, Rob Portman, s'efforce de mettre au point un plan global de sortie de crise tenant compte des exigences des uns et des autres, permettant un financement de l'Etat fédéral pour une année pleine.

Tous les secteurs d'activité en Europe ont fini dans le rouge, qu'ils soient cycliques, financiers ou défensifs, notamment le secteur de la santé à la suite d'un avertissement du suédois Getinge (-10,34%) sur ses résultats.

A Paris, Alcatel-Lucent a chuté de 4,16%, plus forte baisse de l'indice SBF120, en réaction à l'annonce de la suppression de 10.000 postes, dont environ 900 en France, dans le cadre d'un plan de restructuration présenté comme celui de la "dernière chance". Le titre avait réagi positivement dans un premier temps en début de séance.

A la clôture en Europe, Wall Street est à son plus bas du jour, les grands indices américains perdant entre 0,6% et 1,5%, en attendant le démarrage à la clôture de la saison des résultats du troisième trimestre avec Alcoa et Yum Brands, maison mère de la chaîne de restaurants KFC.

Pour la saison des résultats en Europe, les analystes continuent à réviser en baisse leurs estimations, malgré une amélioration de la conjoncture, notamment en raison du ralentissement de la croissance des marchés émergents, selon les données Datastream de Thomson Reuters.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES