Ardian persiste et signe sur Club Med et lorgne Elior

lundi 7 octobre 2013 09h07
 

par Matthieu Protard et Lionel Laurent

PARIS (Reuters) - La société d'investissement Ardian, née de la scission d'Axa Private Equity, n'entend pas relever son offre conjointe avec le chinois Fosun sur Club Méditerranée malgré les recours en justice contre cette OPA.

"Notre offre est irrévocable. Nous n'avons pas l'intention de transiger", a déclaré vendredi Dominique Gaillard, directeur général chargé des fonds directs chez Ardian, lors d'une interview à Reuters. "Ces recours, je les juge abusifs."

Les plaidoiries concernant ces recours, déposés par l'Association de défense des actionnaires minoritaires et le fonds Charity Investment Asset Management, sont prévues fin février devant la cour d'appel de Paris.

Interrogé sur un intérêt pour Elior, contrôlé à 62% par le fonds Charterhouse, Dominique Gaillard a confirmé qu'Ardian était toujours intéressé par un investissement dans le groupe français de restauration collective.

"On ne sait pas si Charterhouse est toujours vendeur", a-t-il dit. "On est en stand-by, mais nous confirmons notre intérêt."

Selon des articles de presse, Charterhouse cherche à céder Elior mais pourrait décider de le mettre en Bourse s'il n'obtient pas un prix suffisant.

PRÊT À ÉTUDIER UNE CESSION DE VINCI PARK

Ardian, qui investit aussi dans les infrastructures, se dit également prêt à étudier le dossier des parkings de Vinci si le groupe de BTP et de concessions confirme son intention de céder cette activité.   Suite...

 
Village Club Méditerranée en Guadeloupe. La société d'investissement Ardian, née de la scission d'Axa Private Equity, n'entend pas relever son offre conjointe avec le chinois Fosun sur Club Med malgré les recours en justice contre cette OPA. "Notre offre est irrévocable. Nous n'avons pas l'intention de transiger", a déclaré vendredi Ardian. /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen